Photo d'illustration

Une franco-mauricienne de 25 ans avait tout préparé pour son mariage prévu ce samedi. Avec l’aide de son père, elle avait mis une certaine somme d’argent de côté pour les dépenses du mariage. Sauf qu’elle s’est fait voler Rs 625 000 jeudi.

Dans sa version des faits à la police de Flacq hier, la plaignante a déclaré qu’elle vit en France avec ses parents et qu’elle est tombée amoureuse d’un Mauricien. Elle a fait le déplacement dans l’île début janvier pour les préparatifs du mariage. Son père et elle résidaient à l’étage de la maison d’un proche, à Riche-Mare, où ils avaient gardé de l’argent dans une chambre pour les dépenses. La jeune femme avance que tout s’est déroulé normalement jusqu’à jeudi, quand tous les membres de sa famille ont été conviés dans une villa, à Belle-Mare, pour célébrer son “mehendi”.

Comme elle était la mariée, la franco-mauricienne avance qu’elle n’a pas prêté attention si un proche en particulier était resté à Riche-Mare. À la fi n de la cérémonie le soir, elle est retournée chez son hôte et devait noter qu’une valise dans sa chambre était au sol et ouverte. Alors que, dans une autre pièce de la maison, une somme de Rs 625 000 et 1 000 euros (environ Rs 40 000), que son père avait caché dans un tiroir, ont disparu. La future mariée était traumatisée par cet événement et a fi ni par alerter la police vers 4h ce matin. Une équipe de la CID de Flacq a donc pris le dossier en main et, selon nos informations, elle soupçonne un proche de la mariée d’être l’auteur de ce vol.

Les enquêteurs ont visionné les images des caméras de surveillance de cette demeure et devaient noter qu’un intrus a escaladé le mur de la demeure alors que les invités se trouvaient à Belle-Mare. Puis, le suspect a eu accès à la chambre de la victime en passant par une fenêtre. La plaignante est tombée des nues en reconnaissant un proche sur les images.

De plus, ce dernier réside la même maison que son hôte. Ce matin encore, une opération était en cours pour mettre la main sur le cambrioleur. Les enquêteurs estiment que son arrestation serait imminente. De son côté, la victime dit être déterminée à aller de l’avant avec son mariage malgré le drame. Elle a déclaré à la police que ses proches et sa belle-famille comptent l’aider financièrement en cas de nécessité. Cette enquête a été placée sous la supervision de l’ACP Seeparsad Manara