C’est une belle affiche qu’offre Le Trophée du Bicentenaire. Les turfistes auraient sans doute préféré que la candidature de One Cool Dude y soit confirmée au lieu de celle de Desert Sheik. Mais Kremlin Captain n’a pas pour autant course gagnée. Les conditions de course seront importantes et tout peut arriver.
On sait que Nordic Warrior n’a pas d’autre option que de prendre la direction des opérations. Sur 1365m, cela aurait été autre chose. De plus, avec l’as à la corde, on ne le voit pas se cantonner à la défensive alors qu’il possède une arme redoutable. On doit maintenant savoir s’il aura un adversaire pour la position tête corde. Tout dépendra de la vélocité de Reim. Celui-ci n’a pas encore pris un bon départ jusqu’ici et, avec l’apprenti Sanish Ramgopal, il pourrait retrouver ses automatismes.
Ce n’est toutefois qu’une supposition, même si on est d’avis que Reim doit bénéficier d’un bon rythme et qu’il veillera que le leader impose un bon tempo. De toute façon, Nordic Warrior n’est pas sujet à ce genre de tactique, sauf qu’il n’aime pas être bousculé dans la partie initiale, de peur de se montrer ardent. Sur la condition physique, on ne peut rien lui reprocher.
Kremlin Captain, placé au numéro 9, n’est pas bien loti. Il pourrait toutefois trouver refuge dans le dos d’un adversaire et ne pas courir avec le nez au vent. Kremlin Captain a été plutôt ménagé à l’entraînement avant d’effectuer un galop époustouflant vendredi dernier. Contrairement à sa tentative dans la Coupe d’Or, il faudrait souligner qu’il retrouve cette fois une course à handicap.
Desert Sheik pour une place dans le quarté ? Oui, et pourquoi pas la victoire. S’il a été préféré à Top Jet, cela ne doit pas être réellement tenu en ligne de compte. Si Ricky Maingard pense que son cheval possède une chance de l’emporter, c’est qu’il a bien analysé sa dernière course, quand il avait terminé à 0,60L de Reim. On est sans doute sur la même longueur d’onde que l’entraîneur pour avancer que Desert Sheik aurait battu son adversaire si Rye Joorawon s’était montré mieux inspiré. L’important est de mieux se positionner pour ne pas avoir à faire l’extérieur dans la dernière courbe.
Il ne faut aussi pas écarter Everest du quarté. Cité comme vainqueur lors de ses deux premières tentatives de la saison, il a laissé ses supporters sur leur faim. À sa dernière tentative, il a l’excuse d’avoir été surpris par les conditions de la course ou que son jockey s’était fait prendre. Il aura à coup sûr une course plus tranquille et il ne faut pas oublier qu’il a déjà battu Nordic Warrior sur le parcours. Ses chances sont existantes même en l’absence de Derreck David. Attention à lui !
Derrière ces quatre chevaux, on pense que Bold Inspiration est capable de mieux faire que dans la Duchesse. Ce sera la première confrontation entre l’élite de 2015 et les nouveaux de 2016. Il sera bien intéressant de pouvoir situer la nouvelle génération. Bold Inspiration a paru en net progrès à l’entraînement. Il sera aussi bien placé, mais on trouve que les chevaux de 2015 possèdent un léger avantage car ils sont mieux rodés au Champ de Mars.
Hillbrow a ses partisans. Il est piloté par un jockey qui le connaît bien. Il a réussi une bonne entrée en matière, mais il est à se demander s’il possède vraiment la classe pour lutter à ce niveau. Chinese Gold a déjà poussé Kremlin Captain dans ses derniers retranchements, mais c’était quand ce dernier était quelque peu fatigué. On est en début de saison et les choses devraient être différentes. Reste Diamond Light. Il est connu qu’il a une préférence pour une distance r, allongée. On peut penser que cette course lui sert de tremplin pour un autre engagement. On le considère comme un simple outsider.
Pour conclure, on dira que Kremlin Captain reste le favori, mais qu’il devra bien se méfier de ses adversaires. Surtout d’Everest qui aura une course bien plus tranquille cette fois.