• Cinq pirates somaliens présumés arrêtés au large des côtes somaliennes la semaine dernière

Maurice accueillera la 2e Conférence ministérielle internationale sur la sécurité maritime et la 22e session plénière du Groupe de contact sur la piraterie au large des côtes somaliennes du 18 au 20 juin prochain. L’événement est organisé par le ministère des Affaires étrangères en collaboration avec la Commission de l’océan Indien.

Cette conférence fait suite à celle qui s’est tenue à Maurice en avril 2018 et qui avait permis de mobiliser les efforts régionaux et internationaux en vue de garantir la sécurité des mers dans la zone de l’océan Indien occidental. Il est intéressant de noter que l’océan Indien est relié à quatre continents. Un tiers du commerce maritime mondial dont la moitié du transport mondial de produits pétroliers et 40% du transport mondial de gaz passe par l’océan Indien.

La première Conférence ministérielle internationale sur la sécurité maritime avait examiné et défini les réponses internationales aux différentes menaces à la sécurité maritime. Une série de recommandations et une feuille de route avaient été adoptées à cette occasion. Elles portaient notamment sur la piraterie dans l’océan Indien, le trafic de drogue, le trafic d’armes, la traite d’êtres humains, des crimes maritimes transnationaux, le terrorisme, la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, le blanchiment d’argent, la gestion des catastrophes et le sauvetage en mer, la protection et la conservation de la biodiversité marine. Six pays de la région ont signé les accords de sécurité maritime et se sont donc engagés à rendre opérationnels les instruments et installations de sécurité et de surveillance régionales.

Toujours au chapitre de la sécurité dans l’océan Indien, l’opération Atalanta (Union européenne) a transféré cinq personnes suspectées de piraterie aux autorités seychelloises durant le week-end. Les cinq suspects sont arrivés aux Seychelles, jeudi, à bord du navire amiral espagnol ESPS Navarra. Leur transfert a eu lieu, conformément à un accord de transfert conclu entre les Seychelles et l’Union européenne et avec le soutien de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

La European Union Naval Force (EU NAVFOR), qui assure l’opération Atlanta au large de la Somalie, a indiqué que des pirates présumés auraient saisi un boutre de pêche yéménite dans l’océan Indien au large de la côte centrale de la Somalie le 21 avril. Les suspects ont ensuite attaqué les navires de pêche FV Adria et FV Txaori Argi.

Les capitaines, les équipages et les équipes de sécurité privées à bord des deux navires ont appliqué les mesures de meilleures pratiques de gestion et évité l’attaque.

Le 21 avril, EU NAVFOR a envoyé ses avions de reconnaissance et de patrouille maritimes allemands et espagnols à la recherche dans la région. En outre, ESPS Navarra, le navire amiral de l’UE NAVFOR, a quitté le port de Mombasa pour se rendre dans la région. Le 23 avril, ESPS NAVARA a réussi à intercepter et à embarquer dans le boutre, entraînant la libération de 23 otages yéménites.