Un singe erre depuis quelque temps dans les rues de Coromandel. Il a été aperçu à plusieurs reprises par des habitants qui ont consigné une déposition à la police de la région. Le macaque aurait même volé plusieurs téléphones cellulaires, porte-monnaie et sacs à main des habitants qui hésitent désormais à laisser leurs fenêtres ouvertes…
Un singe erre depuis quelque temps dans les rues de Coromandel. Il a été aperçu à plusieurs reprises par des habitants qui ont consigné une déposition à la police de la région. Le macaque aurait même volé plusieurs téléphones cellulaires, porte-monnaie et sacs à main des habitants qui hésitent désormais à laisser leurs fenêtres ouvertes…
Il a fait du Morcellement Montréal, à Coromandel, son terrain de chasse. Selon un habitant qui l’a vu fréquemment, le singe serait une femelle de 40 centimètres. Cela fait la troisième fois en deux ans qu’un macaque se promène dans les rues de Coromandel, dit-il. Cette fois, il s’agirait bien d’une femelle selon cet habitant qui a fait plusieurs clichés du singe. Des cages ont été installées dans sa cour à la rue Ramnarain afin de capturer l’animal. Le singe en question a dérobé à trois reprises ses effets personnels tels que téléphone portable et même son porte-monnaie.
D’autres habitants et commerçants que nous avons interrogés affirment que l’animal aurait chapardé de multiples objets dans la région. Selon certains, l’animal se serait montré agressif par moments et effraie ceux qu’il croise sur son passage, particulièrement ceux qui ne s’attendent pas à apercevoir un macaque en pleine zone résidentielle. Avec le macaque dans les parages, beaucoup d’habitants du quartier hésitent par ailleurs à laisser leurs fenêtres ouvertes, cela même en dépit des fortes chaleurs qui sévissent.
Vendredi dernier, le singe a été aperçu rôdant dans les parages d’une école maternelle. Jason, un parent venu déposer son enfant, explique avoir été surpris de voir l’animal grimper d’un mur à l’autre en toute aisance. Liseby Louis, une des responsables l’école préprimaire Les anges au Manège à Ramdenee Lane, affirme avoir vu l’animal à Sobah Lane à nouveau ce matin. « Il était à guetter sur les murs. Le singe a été aperçu à plusieurs reprises. Les policiers sont venus installer une trappe mais l’animal est très intelligent. Il ne veut pas y entrer », témoigne notre interlocutrice.
La police de Coromandel a été informée de la présence inhabituelle de cet animal dans les quartiers résidentiels. Elle s’est rendue sur place à plusieurs reprises. Les habitants ont aussi alerté les députés de la circonscription N° 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière). Samedi dernier, le député Guito Lepoigneur s’est rendu sur place. Il explique qu’il soulèvera la question lors de la rencontre ministérielle prévue cet après-midi. Il compte solliciter l’aide de son collègue de l’Environnement Raj Dayal et des forces telles que la Special Mobile Force (SMF) ou encore les associations de lutte pour la protection des animaux pour voir comment capturer le singe et mettre fin à la peur des habitants.
Un détail à propos de l’animal pousse de nombreuses personnes à se demander s’il aurait été entraîné pour voler des portables et objets précieux. « On aurait pu croire qu’il a faim mais le singe ne vole pas de la nourriture, seulement des portables », affirme un habitant. Ce dernier croit fermement que ce singe aurait été apprivoisé : « Où se trouve le propriétaire actuellement ? » se demande-t-il. S’agirait-il par ailleurs du même singe que celui de Grande-Rivière-Nord-Ouest, où plusieurs cas similaires de vols ont été rapportés l’année dernière ?