Accueillant une délégation de 26 membres du National Defense College (NDC) du Nigeria ce matin aux Casernes centrales, le Commissaire de police Mario Nobin n’a pas voulu s’exprimer sur la demande de l’opposition de « step down » en attendant la conclusion des enquêtes de l’Independent Commission Against Corruption (Icac) et du Central CID sur l’affaire Mike Brasse.

« Je ne ferai aucun commentaire. Je suis ici aujourd’hui pour parler de la délégation nigériane qui a rendu une visite de courtoisie aux Casernes centrales », a-t-il dit.

Le Commissaire de police, entouré des hauts gradés de la force policière, a donné aux membres de la délégation nigériane un aperçu de la stratégie de la force policière.

À une question d’un membre de la délégation, qui souhaitait se renseigner sur la politique de défense de l’État mauricien, le CP a répondu : « il y a un document secret au bureau du Premier ministre où nous dégageons une stratégie au niveau de notre sécurité nationale. Chaque année, nous évaluons les risques potentiels qui pourraient frapper notre pays et, à partir de là, nous établissons des ‘guidelines’ pour développer notre stratégie de défense ».

Mario Nobin a indiqué qu’il ne compte pas s’élaborer sur le sujet car « c’est un secret d’État ». Cependant, il avance que Maurice « reçoit l’aide de plusieurs pays amis » surtout en ce qui concerne la surveillance de notre zone maritime. « Nous recevons souvent la visite des navires indien, français et d’autres pays amis ».

Le CP a par la suite expliqué que les principales menaces venant de l’extérieur sont la piraterie maritime, la pêche illégale, le trafic de drogue, le terrorisme et la cybercriminalité. Selon lui, la police mauricienne bénéficie de la collaboration des agences internationales comme Interpol ou encore le SARPCO, pour lutter contre ces menaces.

Le CP concède que le problème majeur interne demeure les accidents de la route. « Nous menons une campagne de sensibilisation agressive pour réduire le nombre de morts sur nos routes. Même si ce chiffre est en baisse, nous avons encore du pain sur la planche », dit-il.

Le commodore Mustapha Bala Hassan du NDC avance pour sa part que la visite de sa délégation dans l’île se situe dans le cadre « d’acquérir l’expérience auprès de la police mauricienne qui est une des plus vieilles au monde ». Et d’ajouter que sa délégation « souhaite renforcer la coopération bilatérale entre nos deux pays et voir dans quels secteurs nous pouvons collaborer à l’avenir; comme la pêche ».

Les Nigérians seront dans l’île jusqu’au 25 mai pour ce « geostrategic tour » où ils visiteront plusieurs unités de la police comme la National Coast Guard ou encore l’Anti Drug and Smuggling Unit.