Après deux semaine d’entraînement collectif, le stage de sprint-haies-sauts s’est achevé hier au stade de Bambous. Les entraîneurs de même que les athlètes affichent leur satisfaction en souhaitant que le stage soit reconduit plus souvent d’ici aux 9es Jeux des îles en 2015 à La Réunion. C’était un stage qui regroupait également une quinzaine d’athlètes de Rodrigues pour constituer désormais le club de sprint-haies-sauts.
Les coaches Éric Milazar, Steve Legentil, Hervé Seerungen, Nanda Chinapyel et Henrico Louis (Rodrigues) ont animé les séances de sprint durant la quinzaine tandis que les sauteurs et les spécialistes de haies étaient pris en charge par les Français Thierry Lecerf, Hervé Delarass ainsi que Moreno Spéville (Rodrigues). Si l’objectif premier de cette action était de bâtir dès maintenant l’esprit d’équipe au sein du groupe, le suivi sera tout aussi important pour que les athlètes puissent compléter leur phase de préparation foncière en perspective des événements futurs de 2013, indique Thierry Lecerf.
« Ils ont eu seize séances et sont encore en pleine préparation. On a repris tout l’aspect technique, les fondamentaux, la bonne attitude dans la technique des courses, cela assorti d’un travail musculaire assez léger. Oui, je pense qu’ils l’ont bien assimilé. Dans l’ensemble, le stage s’est bien passé », remarque-t-il.
Après le départ des deux Français cet après-midi, les entraîneurs locaux reprendront le relais. « Après une semaine de récupération, ils devraient leur demander de faire une-deux séances pour bien assimiler les techniques. Après cela partira sur trois mois en augmentant progressivement la charge d’entraînement. Dans trois-quatre mois, on reviendra effectuer une autre batterie de tests pour voir comment ils ont progressé. Ensuite on mettra en place un programme de précompétitions plus intensif et moins quantitatif pour arriver à ce qu’ils soient en pic de forme en juillet pour les championnats et d’autres événements tels les Jeux de la Francophonie, les mondiaux cadets et les championants d’Afrique juniors », explique Thierry Lecerf.
Il n’oublie pas de préciser que l’objectif à long terme sera les JIOI 2015. Il devrait revenir en juillet pour effectuer le suivi au plan de la coordination et du conseil. Thierry Lecerf et Hervé Delarass ont été sollicité par le Trust Fund for Excellence in Sports pour animer ce stage.
Du côté des athlètes, on affiche la satisfaction. « On a acquis de nouvelles techniques qui nous serviront dans notre préparation pour 2013. Ce stage a été payant. Cette expérience nous fera avancer », avoue le triple sauteur Teevilen Veeramundar, 19 ans. Il espère ainsi se qualifier aux minima (15,80 m) pour les Jeux de la Francophonie à Nice l’année prochaine. À ce jour, son record personnel se situe à 15,15 m, alors que le record de Maurice est détenu par Vissen Mooneegan avec un bond de 16,35 m réalisé depuis le 27 août 1994 au Canada lors des Jeux du Commonwealth.
De son côté, le sprinter Baptiste Brasse nourrit quelques regrets du stage. « Une inflammation au tendon d’Achille (droit) a perturbé ma participation. Mais j’ai toujours été là pour soutenir les autres afin de garder l’esprit d’équipe. Les techniques ont été toutefois bien assimilées. Je souhaite qu’il y ait d’autres stage du genre à l’avenir », a-t-il réagi. Il a déjà couru le 100 m en 10”76 et le 200 m en 21”65, ses références personnelles.
Quant à Aurélie Gaspard, 15 ans, qui nous vient de Rodrigues, elle savoure. « C’est mon premier stage à Maurice. Ici, avec l’entraîneur Thierry Lecerf et les autres athlètes, cela crée une dynamique. J’arrive mieux à appliquer les nouvelles techniques que lorsque je suis à Rodrigues. Je remercie le TFES et la fédération qui nous offre la possibilité de nous entraîner sur une bonne piste synthétique. » Originaire de Latanier, Aurélie Gaspard préfère le triple saut au saut en hauteur où elle vaut 1,45 m. « Je compte battre mon record du triple (10,77 m) l’année prochaine en y atteignant 11 m », confie-t-elle.
Enfin, « tout a été parfait », assure également Éric Milazar. « Ils ont travaillé dur et ont bien réagi aux tests qu’on leur a fait faire (Cooper’s test). Tout le monde est gagnant. On pense refaire un autre stage d’une semaine avant le meeting l’année prochaine suivi d’un entraînement collectif pendant une journée. Le suivi sera effectué en concertation avec les athlètes basés à Rodrigues. Le comité régional de Rodrigues aura une copie des résultats des tests effectués à Maurice », a-t-il conclu.