Pour pouvoir monter lors de la journée classique de ce samedi, la cravache de Gilbert Rousset, Derreck David, a eu recours à un appel de sa sanction pour être en selle sur Everest dans la Duchesse. Le Sud-Africain avait été suspendu pour deux semaines et sanctionné d’une amende de Rs 50 000 pour n’avoir pas monté Seeking Angelo à la satisfaction des Racing Stewards.
Déjà, samedi dernier, le board des RS avait rejeté une objection de Derreck David sur le même Seeking Angelo après qu’il eut argué avoir été gêné par Kimberly Al au passage du but pour la première fois. Les commissaires de courses avaient aussi trouvé que son objection était frivole – d’où une amende de Rs 10 000 – étant donné qu’il avait déjà repris son cheval avant que l’éventuel vainqueur de la 5e course ne se plaça devant sa monture.
Cette fois, les RS ont enquêté sur le handling de Seeking Angelo. Ils ont voulu savoir du jockey pourquoi il n’avait pas conservé sa position et laissé le favori Kimberly Al se placer devant lui. Le Chief Stipe Stéphane de Chalain a même trouvé qu’il avait offert la victoire sur un plateau au cheval de Ricky Maingard qui était le cheval à battre dans la course alors qu’il avait précédemment déclaré qu’il ne voulait pas que Kimberly Al soit devant Seeking Angelo dans le parcours.
Derreck David ne fut pas de la même opinion. Il essaya de démontrer qu’il aurait dû solliciter sa monture pour rester à l’intérieur de Kimberly Al. Il avança qu’il avait peur pour sa vie et qu’il ne voulait pas se mettre en danger, surtout qu’il avait maintenant une fille.
Il souligna aussi quand le film de la course fut projeté que Seeking Angelo se montra fautif et son principal objectif était de relaxer sa monture. Derreck David ajouta qu’il avait monté Seeking Angelo de la même façon que lors de sa reprise avec la compétition, et ce, après avoir changé de tactique lors de la 3e journée. Il a, ce jour-là, été noté que le cheval n’avait pas bien terminé sa course.
La ligne droite de Seeking Angelo intéressa aussi les Racing Stewards, surtout le maniement de la cravache par son jockey. Il fit mention que le cheval s’était ressenti de la cravache, avait les oreilles couchées et qu’il répondait mieux quand il fut sollicité hands and heels.
Après délibération, il fut décidé de charge Derreck David d’avoir enfreint le règlement 160 A (i). Il plaida pour sa non culpabilité mais fut trouvé coupable.
Sherman Brown se retrouva devant les Racing Stewards pour la monte de Captain Firth. D’emblée, le Sud-Africain devait dire qu’il avait peut-être commis une erreur. Les instructions furent de courir en deuxième ou troisième position alors qu’il avait été trouvé que le meneur serait Master Mascus.
Ainsi, Captain Firth fut sollicité au départ. Le cheval se retrouva en troisième épaisseur. Le Chief Stipe voulut alors savoir pourquoi il n’avait pas laissé sa monture dans son pas et se positionner aux côtés de Master Mascus, au lieu de la reprendre et rester complètement en dehors pour couvrir plus de terrain.
Sherman Brown accepta qu’il s’était peut-être trompé tout en avançant qu’il montait avec beaucoup de pression, mais essayait toujours de faire de son mieux.
Après avoir été charged, son entraîneur, Shailesh Ramdin, devait déclarer qu’il avait besoin du jockey pour les semaines à venir et, qu’après neuf semaines, il avait appris à bien le connaître et pouvait dire que c’était quelqu’un de bien sincère.
Sherman Brown écopa d’une semaine de suspension et d’une amende de Rs 50 000.
Girish Goomany, attaché à l’entraîneur Randhir Pertaub, dut donner des explications sur la gêne subie par Billy Bojangles à 400m de l’arrivée de la première course alors qu’il était en selle sur Cools Style. Le Mauricien déclara qu’il pensait que son cheval était clear pour se diriger vers l’intérieur, mais le film de la course démontra le contraire. Il fut pénalisé d’une amende de Rs 25 000.
Samedi, Vinay Naiko avait été sanctionné en deux occasions à l’issue de la première épreuve. Pour sa première faute d’interférence, il écopa d’une amende de Rs 25 000 pour avoir gêné Billy Bojangles au 1365m. Puis, il fut sanctionné d’une mise à pied d’une semaine pour avoir fait Cools Style perdre sa position au 1000m. Vinay Naiko était associé à Axis Of Anarchy.
Darryl Holland eut, lui aussi, à répondre d’une négligence en course. C’était lors de la septième épreuve quand il montait Freedom. Ce fut en dirigeant sa monture Freedom en tête de la course, qu’il se rabattit trop brusquement à la corde, forçant Deux Fabuleax à être repris pour éviter ses postérieurs. Joe’s Legacy, qui suivait, dut aussi être repris alors que Shanghai Kid fut incommodé et redirigé vers l’extérieur pour ne pas monter sur les postérieurs de Joe’s Legacy. Sa sanction fut une amende de Rs 35 000, une somme qui est plus lourde que la normale parce qu’il n’était pas à sa première faute de ce genre et vu qu’il avait déclaré qu’il préférait une amende à une mise à pied.