La troisième journée s’est déroulée sous le charme de Brandon Lerena. Le Sud-Africain fit feu de tout bois en s’adjugeant les quatre épreuves dans lesquelles il était engagé. Cette performance lui permet de prendre le fauteuil de leader chez les jockeys avec six réalisations, tandis que Gilbert Rousset, avec Rs 783 000 empochées hier, passe en tête (Rs 1 641 500) au classement des entraîneurs au détriment de Ramapatee Gujadhur (Rs 1 143 500). Bonne opération également de Shirish Narang avec une victoire et sept accessits, qui lui permettent de grimper à la troisième place avec un total de gains s’élevant à Rs 1 118 000. C’était également l’occasion hier pour Raj Ramdin et Simon Jones de récolter leurs premiers lauriers 2017.
En se basant sur son parcours 2016 où il enregistra quatre victoires et deux placés en six tentatives sur notre turf, Scotsnog était le favori logique de l’épreuve principale, The T-Printers 25th Anniversary Cup, disputée sur 1400m. Ce fils de Kildonan avait satisfait à son entourage à l’entraînement et il paraissait fin prêt pour débuter sur une note victorieuse. La confiance était de mise, surtout que Brandon Lerena était motivé après avoir gagné lors de ses trois premières montes de la journée. Les partisans de Gilbert Rousset eurent des sueurs froides à l’ouverture des boîtes, car Scotsnog buta. Lerena ne perdit fort heureusement pas l’équilibre. Il demanda un effort à sa monture afin de s’assurer une position dans le sillage des meneurs. Le favori fut toutefois contraint d’évoluer en troisième épaisseur dans la courbe avant de se placer en one off sur le flanc de Memphis Mafia. Ce dernier était, sur le papier, son principal adversaire et, de sa première ligne, on le voyait capable de réussir le pillar to post. Cependant, face à l’insistance de Ryder Cup à son extérieur sur le premier furlong, Rye Joorawon choisit de reprendre sa monture et de lui céder le commandement. On eut cru que la doublure de Ramapatee Gujadhur allait imprimer à une allure régulière — ce qui servirait les desseins des finisseurs à l’instar de Bulsara —, mais une fois les choses en main, Swapneal Rama prit le soin de réduire le train au maximum. À titre d’indication, les premiers 800m furent couverts en 51.04 contre 47.82 pour la partie correspondante de la première épreuve. Vu le manque de rythme, Hillbrow se montra ardent dans la descente tout comme Everest et Netflix. Ryder Cup parvint à endormir ses adversaires, réduisant la course à un sprint sur 400m, mais il montra ses limites en cette compagnie. Desservis par le manque de rythme, Memphis Mafia, Everest et Bulsara ne furent pas en mesure de disputer la victoire. En revanche, Hillbrow déboita au poteau des 400m afin de ne pas se laisser prendre de vitesse par Scotsnog, mais ce dernier confirma sa supériorité en fin de parcours. Les 1400m furent couverts dans le temps moyen de 1.27.33.
Auparavant, Brandon Lerena avait débuté sa journée par une note victorieuse sur Dawn Raid, qui fut à la lutte avec Gameloft pour la victoire dans Le Grand Prix du Champ de Mars. La nouvelle unité de Vincent Allet, Mexican Sun, tenta le coup tactique de sa première ligne. Toutefois, il marqua le pas. Chester’s Wish obtint un parcours en or dans le dos du meneur, mais il ne put passer à la surmultipliée dans la ligne d’arrivée. Gameloft, qui avait longtemps été aperçu sur le flanc gauche du meneur, tenta de prendre ses adversaires de vitesse dans le dernier virage. Il ne put cependant contrer le finish de Dawn Raid, sur lequel Lerena ajusta convenablement ses rênes afin qu’il ne continue pas à verser à l’intérieur.
En revanche, Khathi fut interrogé pour ne pas avoir refait ses rênes alors qu’il paraissait devoir le faire. Le Sud-Africain avança qu’au 75m Gameloft n’accéléra pas comme prévu et sachant qu’il possède une bouche sensible, « he elected against redoing his hold on the latter in case it breaks its momentum ». Khathi fut demandé de s’efforcer de refaire ses rênes en pareil cas à l’avenir.
Trois chevaux sur la même ligne
Brandon Lerena réalisa le doublé sur Melson dans The Lall Seesurun Cup, une coupe offerte en mémoire de l’ancien jockey qui n’était autre que le père de Soodesh Seesurun, l’assistant de Gilbert Rousset. On eut droit à une arrivée serrée?; trois chevaux terminant pratiquement dans la même foulée. La photographie donna raison à Melson, qui était le seul du lot à avoir déjà un galop de course dans les jambes. League Of Legends, qui s’était fait de nombreux partisans, s’usa à s’installer en tête, car Al Firenze ne lui céda pas facilement la corde. En se rabattant, sur les barres en début de descente, League Of Legends incommoda Al Firenze, mais lors de l’enquête, il fut établi que le cheval de Daby versa à l’intérieur malgré les efforts de son cavalier pour le redresser. Les commissaires ont décidé de ne pas aller de l’avant. Seeking The Dream progressa en one off pour accrocher le meneur dans la dernière courbe, ne pouvant toutefois prolonger son effort jusqu’au bout et confirmant que le parcours du jour était un peu court pour ses réelles aptitudes. Melson fut lancé à partir de la route et fut contraint de se rapprocher en épaisseur complètement. Seven Oceans dut également aborder le dernier virage en épaisseur, mais une fois dans la ligne droite, il versa exagérément à l’intérieur pour terminer sa course sur les barres. Accountability s’amena entre les deux et fit illusion. Malgré tout, il échoua de peu. L’outsider Pimpernel ne démérita pas bien qu’il versa à l’intérieur. Le malheureux de la course se nomme Carson City, qui aurait pu se mêler à la lutte finale si le passage ne s’était pas refermé devant lui entre League Of Legends et Seeking The Dream à 150m du but.
Larena continua son récital sur Argun, qui résista au finish de son compagnon d’entraînement New Star, confié à Nishal Teeha. Sir Earl Grey était le cheval le plus joué de la course. Après avoir suivi sur l’arrière-main d’Evergreen, on voyait le gris de Patrick Merven capable de l’emporter à l’entrée de la ligne droite, mais il plafonna sur les derniers 100m. À son extérieur arrivait en force le trio Argun, Buffalo Trip et New Star. Ce dernier fut lancé à la rue du Gouvernement et tenta d’émuler Gharbee, qui s’était imposé sur le sprint la semaine dernière. Le but arriva cependant trop tôt pour lui. Sous la monte énergique de Brandon Lerena, Argun maintint le rythme pour l’emporter d’une tête. Buffalo Trip se contenta d’un accessit comme quatre autres chevaux de Vincent Allet hier.
La cinquième épreuve fut l’affaire d’un seul cheval, en l’occurrence, Step To Fame qui s’imposa dans un fauteuil pour permettre à Robert Khathi de reprendre confiance après ses accessits sur Gameloft et Seven Oceans. Profitant de sa première ligne et son léger handicap vu qu’il montait de classe, le favori s’installa aux commandes sans difficulté devant Chosen Dash. Ce dernier commit une faute sur une foulée au poteau des 700m et perdit du terrain. Wiggins tenta d’en tirer profit pour s’installer en deuxième position, mais son cheval versa à l’intérieur incommodant Chosen Dash. Ce dernier dut être repris peu après 400m et perdit sa position lorsqu’il fut serré par Beluga, qui se rapprochait à son extérieur. Bardottier dira dans la chambre des commissaires que son cheval commençait déjà à verser à l’intérieur lorsque Beluga se rapprocha de lui et que son pied frôla même les barres intérieures. Le jockey mauricien ajouta que lorsqu’il essaya de calmer Chosen Dash, ce dernier s’arrêta brusquement. Suite à cette déclaration, les commissaires décidèrent de ne pas aller de l’avant dans leur enquête, mais ils rappelèrent à Winks son devoir de laisser plus d’espace aux chevaux à son intérieur. En tête, Step To Fame maintint le cap pour s’imposer par plus de 4L.
La 100e de Bardottier
Bien qu’il eut franchi le but en premier sur Shield Of Thunder, il aura fallu que Jeanot Bardottier attende quelques minutes avant de pouvoir célébrer sa 100e victoire au Champ de Mars, car une enquête fut ouverte par les commissaires sur un incident impliquant son cheval dans la ligne d’arrivée. En effet, on vit Shield Of Thunder verser à l’intérieur à l’entrée de la ligne droite et Swapneal Rama reprendre Ek Tha Tiger à l’extérieur à 100m du but. Lors de l’enquête, il fut établi qu’il y avait assez d’espace à l’intérieur de Shield Of Thunder, d’où la décision de maintenir l’ordre d’arrivée. Rama expliqua que malgré le passage à l’intérieur du futur gagnant, son cheval se montra réticent pour s’y infiltrer, d’où sa décision de le reprendre à l’extérieur. Ce faisant, Ek Tha Tiger incommoda Lord Wellington qui progressait à son extérieur. Il fut demandé à Bardottier de redresser ses montures lorsqu’ils changent de ligne à l’avenir. Ramsamy eut le même rappel pour avoir laissé Villa Le Blanc verser à l’intérieur au 250m, gênant Dark Force. Ce dernier fut gêné une deuxième fois à 100m du but par Lecture D après que ce dernier eut versé à l’extérieur. Une centaine de mètres plus tôt, le cheval de Gilbert Rousset avait incommodé Ek Tha Tiger après avoir penché sur sa droite. Teeha fut sévèrement réprimandé et il lui fut demandé de cesser de monter avec la cravache et de redresser ses montures lorsqu’elles changent de ligne. On s’attendait à mieux de Dark Force, qui était le favori de la course, mais cette nouvelle unité de Ricky Maingard jumped the crossing au 450m et atterit maladroitement sur ses pied, perdant ainsi du terrain. Par la suite, le cheval manqua d’accélération. Shield Of Thunder— dont la course de rentrée avait été passée à la loupe par les commissaires— offrit, lui, à Raj Ramdin sa première victoire de la saison.
La septième épreuve se résuma à un duel entre les deux chevaux les mieux côtés: Van Der Scaler et Red Hot Poker. La victoire est revenue à Steven Arnold qui, après avoir gagné au finish une semaine plutôt, démontra également sa maîtrise du pas. La course fut limpide pour Van Der Scaler, qui profita de sa première ligne pour s’installer aux avant-postes dès les premières encablures, avant de prendre de vitesse Red Hot Poker à l’entrée de la ligne droite. La monture de Khathi se rapprocha vivement sur le tard, mais le but arriva trop tôt pour lui.
Que de premières dans l’épreuve de clôture avec la victoire de Burwaaz ! C’était le premier succès de ce coursier au Champ de Mars, mais aussi les premières 2016 pour Simon Jones, dont c’était l’unique partant de la journée, et Jean Roland Boutanive, dont c’était la première monte de la saison. Le fait d’avoir une course sous les sabots aida certainement Burwaaz, mais il fut surtout favorisé par le train rapide imprimé par Emblem Royale, qui fut mis sous pression par Bridegroom Bertie dans la première montée. En se rabattant à la corde au 1200m, Burwaaz gêna Catwalk Model, qui dut être repris. Jean-Roland Boutanive plaida coupable sous la règle 106 A (e) pour monte négligente et il écopa d’une suspension d’une journée. Le jockey mauricien reçut également plus tard une amende de Rs 5 000 pour usage excessif de la cravache, après qu’il eut plaidé coupable sous la règle 160 A (g).
Pour revenir au déroulement de la course, Bridegroom Bertie déboita au bas de la descente, permettant à Yoda Man de se rapprocher à la corde. Burwaaz suivait dans le sillage du cheval de Ramapatee Gujadhur et dans la dernière courbe, on pouvait déjà prédire sa victoire, car il était toujours en main. Tous ses adversaires optèrent pour l’extérieur, lui offrant un boulevard dont il profita pour refaire son retard avant de les laisser sur place. L’apprenti Ramgopal fut sanctionné d’une amende de Rs 10 000 pour ne pas avoir monté Emblem Royale jusqu’au but. Ce qui lui coûta la quatrième place au profit de Catwalk Model, pourtant piloté sans grande conviction dans la ligne d’arrivée.