La carte de la troisième journée est maigrichonne avec seulement 58 engagés pour les huit épreuves au programme et les turfistes doivent s’estimer heureux que toutes les courses ont été maintenues. Malchanceux la semaine dernière, Gilbert Rousset revient en force et tout porte à croire que Scotsnog sera capable de faire la différence et lui offrir sa première victoire dans une épreuve principale cette saison.
Scotsnog est le cheval qui a laissé la meilleure impression à l’entraînement. Cependant, il n’est pas celui qui est le mieux placé au départ car il aura à composer avec le numéro 5 à l’extérieur. Le parcours est bon pour une reprise et il peut tout aussi bien courir proche du meneur et accélérer en fin de parcours. Son principal danger se nomme sans doute Memphis Mafia, qui aura l’avantage de démarrer plus proche de la lice. Le cheval de Ricky Maingard affiche de bonnes dispositions, mais il reste à savoir s’il peut rivaliser avec ses adversaires du jour, surtout ceux qui sont mieux placés que lui à l’échelle des valeurs.
Everest est le second représentant de Gilbert Rousset. Le gris a laissé ses partisans sur leur faim en 2016 avec zéro victoire, alors que son entourage le voyait réaliser un excellent parcours. On trouve que son entraînement a changé par rapport à ses deux premières saisons. Son entraîneur semble avoir préféré jouer la carte de la fraîcheur.
Ramapatee Gujadhur a fait confiance à Bulsara, qui retrouve donc la compétition après avoir été mis au repos fin 2016. Le cheval paraît bien, mais tout porte à croire que cette course ne fait pas partie de ses objectifs. On trouve que cette mise en jambes lui sera utile pour une éventuelle participation dans la Coupe du bicentenaire et même The Barbe Cup.
Hillbrow, depuis qu’il s’est blessé, n’a pas retrouvé tous ses automatismes. Démarrer contre quelques-uns des meilleurs n’est pas chose aisée. Ryder Cup, le numéro 2 de Ramapatee Gujadhur, trouve la compétition plus dure depuis qu’il ne peut plus mener un peloton. Il pourrait retrouver sa vélocité le temps d’une course après un bon repos. Si tel est le cas, il faudra ne pas le négliger car il possède beaucoup de travail sous les sabots. Vincent Allet engage la nouvelle unité Netflix, qui aurait besoin d’un 1600m pour être à l’aise. Il est fit pour une première, mais on préfère le voir cette fois.
Concernant la tactique, Memphis Mafia aura peut-être intérêt à dicter sa loi ou faire travailler son adversaire direct, Scotsnog, si jamais ce dernier insiste pour diriger les opérations. On ne voit pas Brandon Lerena se diriger vers une course suicide. À moins que ce ne soit Everest qui se sacrifie pour mener les débats et rendre la tâche de Scotsnog plus facile pour la suite des événements. On pense Scotsnog suffisamment bien actuellement pour se défendre comme un grand.