Ils seront trois Mauriciens en lice aux championnats du monde de tennis de table, qui se tiendront cette année du 13 au 20 mai à Paris. Avant de s’arrêter à Paris-Bercy, qui accueillera la compétition, les pongistes se rendront au Club Le Vallois, histoire de se préparer pour l’événement.
Les trois pongistes retenus pour ce rendez-vous mondial sont Allan Arnachellum, Isabelle Chowree et Akhilen Yogarajah. Ce dernier se trouve déjà en France, au Club Le Vallois, justement. Le fait que le Mauricien soit déjà un pensionnaire du club a fait pencher la balance en faveur de Le Vallois.
Avant d’aller aux Mondiaux, ils effectueront un stage intensif au club. Aux championnats du Monde, les Mauriciens seront engagés dans quatre compétitions. En premier lieu, Akhilen Yogarajah et Allan Arnachellum seront associés pour le double hommes, puis Arnachellum et Isabelle Chowree joueront ensemble le double mixte. Ensuite, les trois pongistes seront alignés en simple hommes et dames.
Après les championnats du monde, ils retourneront en stage au Club Le Vallois. « Le stage durera trois semaines. C’est un des meilleurs clubs en France. De plus, nous avons de très bonnes relations avec le club », avance Rajessen Desscann, l’entraîneur national.
Akhilen Yogarajah a été retenu pour participer aux Jeux de la Francophonie cette année. Basé en France, le pongiste est actuellement 280e au classement national. « C’est le meilleur classement qu’un Mauricien ait atteint », note avec satisfaction l’entraîneur national.
Il disputera ces Jeux en compagnie de Widaad Gukhool, qui se trouve actuellement en Chine. « D’un côté, Akhilen a vraiment amélioré son classement en France. De l’autre, Widaad se prépare en Chine. C’est un événement majeur et je pense qu’avec ces deux joueurs nous pourrons faire une bonne performance aux Jeux de la Francophonie. »
Dans le même souffle, il s’agira d’établier des relations avec le club d’Elancourt, où évoluait l’ancien pongiste Jean-Michel Appasamy. « Nous essaierons de nouer des contacts, puis de les consolider. C’est une grande chance que nous puissions faire un stage à Le Vallois, et j’espère que nous aurons des relations solides avec le club d’Elancourt. »
Tout cela s’inscrit dans le cadre de la préparation pour les événements majeurs à venir. « Nous avons un réseau de pongistes un peu partout. Avec ceux qui sont en Chine, puis ceux qui sont en France, nous pouvons bâtir une équipe solide », avoue Rajessen Desscann.
Par ailleurs, Warren Li Kam Wa, qui était engagé aux championnats d’Afrique juniors en Tunisie la semaine dernière, n’a pu faire mieux que le deuxième tour du simple hommes. Le pongiste était accompagné de l’entraîneur Ricardo André.