Pour redynamiser et consolider la relation entre la Mauritius Tourism Promotion Authority et l’industrie du tourisme, le nouveau ministre du Tourisme Michaël Sik Yuen a fait approuver l’institution de pas moins de huit Technical Advisory Committees dans chacun de nos marchés touristiques à l’étranger. Il s’agit de mettre au service d’une cause commune les meilleures intelligences et les meilleures ressources de notre industrie touristique.
« Nous avons constaté qu’il y a depuis une année, pour diverses raisons, un manque de communication entre la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et l’industrie du tourisme. Ce qui a empêché cette instance de promotion touristique à accomplir sa mission pour laquelle elle a été instituée, sur le plan local et international », explique Michaël Sik Yuen. « C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place, pour chacun de nos marchés touristiques à l’étranger (voir encadré), un Technical Advisory Committee (TAC) », ajoute le nouveau ministre du Tourisme.
Chacun de ces TACS, selon notre interlocuteur, sera composé des représentants de l’industrie touristiques et des officiers de la MTPA. « Le but étant de mettre au service d’une cause commune les meilleures intelligences et les meilleures ressources de notre industrie touristique », poursuit-il. La création de ces TACS répond à trois objectifs précis : offrir une plateforme secteur public / secteur privé pour la création de la synergie nécessaire pour l’exécution de la politique et la stratégie des projets, définir un objectif commun et décider d’une direction commune pour toute l’industrie et assurer une meilleure coordination entre la MTPA et l’industrie dans les marchés niches.
« Les TACS seront là pour conseiller et superviser », avance le ministre Michael Sik Yuen. Chaque TAC comprendra un maximum de 10 personnes représentant l’industrie du tourisme et la MTPA. « Ceux de l’industrie seront choisis à partir des compagnies d’aviation desservant Maurice, les hôteliers et les tour-opérateurs les plus présents et les plus actifs dans leurs marchés respectifs », précise-t-il.
Les TACS pourront, si besoin est, coopter des exports pour les aider dans la prise de décisions. Chaque TEC aura son secrétaire, fourni par la MTPA, outre ses 10 membres. Le président de chaque TAC, selon Michael Sik Yuen, devra avoir été engagé dans l’industrie du tourisme et avoir ainsi acquis une riche expérience dans le domaine. « Pour des raisons de bonne gouvernance et de transparence, ces présidents devront pouvoir agir en toute neutralité et, par conséquent, ils ne devraient pas être encore actifs dans l’industrie », précise encore le ministre du Tourisme. « Mais par-dessus tout, ils devraient pouvoir démontrer leur engagement à vouloir participer à la croissance de l’industrie touristique mauricienne », ajoute-t-il. « Les TACS se réuniront une fois par mois. »
—————————————————————————————————————————————
La liste des TACS 
TAC N°1 : France, Belgique, Benelux.
TAC N°2 : Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Autriche.
TAC N°3 : Afrique du Sud, RETOSA, Brésil, Argentine.
TAC N°4 : Russie, Europe de l’Est, Inde, les pays de l’ex-URSS.
TAC N°5 : Chine, Korée, Hong-Kong, Japon, Singapour, Malaisie.
TAC N°6 : Royaume-Unie et les pays scandinaves, Australie.
TAC N°7 : les pays de la région : Îles Vanilles, Réunion, Seychelles, Madagascar.
TAC N°8 : développement des produits et les outils de la promotion touristique.