Photo archive

Shahebzada Azaree, aussi connu comme Dade,  patron de Gloria Fast Food, a obtenu la liberté conditionnelle devant le chef juge Eddy Balancy, et ce après une demande de révision judiciaire devant la Cour suprême pour contester la décision de la BRC de ne pas lui accorder la liberté. Ainsi, après deux ans passé en détention, Shahebzada Azaree a été libéré. Il s’est présenté devant la BRC aujourd’hui pour s’acquitter de ses deux cautions de Rs 200 000.

Shahebzada Azaree fait face à une charge provisoire de complicité dans l’importation de drogue, après son arrestation par l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) le 22 juin 2017. Il avait été dénoncé par le Passport and Immigration Officer Moonsamy Govindasamy Basana Reddi dans la saisie d’un kilo d’héroïne, d’une valeur de Rs 18,9 M, dans les toilettes de l’aéroport le 11 juin. Le PIO Officer avait été appréhendé après un visionnage des caméras de surveillance à l’aéroport lors de l’arrivée du vol MK 289 en provenance de Tana.

La police avait objecté à sa motion de remise en liberté, avançant notamment que le prévenu pourrait être tenté de fuir la justice. L’inspecteur Valaydon, de l’ADSU, qui avait déposé en cour, avait indiqué que Shahebzada Azaree possède deux business sis rue Desforges et à la Gare Victoria. L’inspecteur devait aussi soutenir que le prévenu possède quatre véhicules, dont une BMW X6, et trois biens immobiliers à Terre-Rouge. Il devait aussi avancer que Shahebzada Azaree a voyagé à 30 reprises. À la lumière de ces déclarations, la BRC avait, le 2 juillet dernier, rejeté la demande de l’accusé. C’est après avoir saisi la Cour suprême que sa demande a finalement été agréée, et ce par le biais d’une décision du chef juge Eddy Balancy ce lundi.

Dans le cadre de cette affaire, l’officier Basana Reddi avait avoué, lors de son interrogatoire au QG de l’ADSU, que le patron de Gloria Fast Food Ltd,  proche du passeur présumé Navind Kistnah, était le cerveau derrière cette importation d’héroïne de Madagascar. Selon la version de l’officier, Azaree lui aurait dit : « Bizin bien serye e pa koz sa ar personn kan fini fer travay-la ! »

Le nom de Dade Azaree est revenu de manière systématique depuis les saisies records d’héroïne de mars dernier en raison de sa proximité avec Navin Kistnah, tous deux grands amateurs de courses. Toutefois, le propriétaire de Gloria Fast Food devait prendre ses distances de cette affaire de trafic de drogue en rejetant catégoriquement toute allégation.