2016 démarre sur des chapeaux de roue pour le ministère de la Jeunesse et des Sports et qui sans doute est un signe annonciateur à ce que les sportifs doivent s’attendre pour la nouvelle saison. Ce n’est certainement par la Fédération mauricienne de Triathlon qui nous dira le contraire. En effet, la saison des fêtes de fin d’année n’est pas dans l’agenda des triathlètes. C’est le moins que l’on puisse dire puisque se tiennent  les Championnats d’Afrique, le 13 mars pour les juniors et le 20 pour les U23, seniors et autres catégories en Afrique du Sud.
Selon le président de la FMTri, Alain St-Louis, la fédération a demandé à ses athlètes de faire des efforts afin de faire l’impasse sur les fêtes de fin d’année afin de ne pas perturber la préparation. «Quand on fait du triathlon et qu’on prépare une compétition, il faut absolument, au minimum, nager tous les jours», dira notre interlocuteur. Dans ces conditions, la FMTri a adressé un courrier au Mauritius Sports Council le 22 décembre 2015 pour demander que les triathlètes aient à leur disposition des couloirs pour pouvoir s’entraîner. Dans sa lettre, la FMTri demande que deux couloirs de la piscine Serge Alfred soit mis à sa disposition de lundi à samedi   du 28 décembre 2015 au 6 mars 2016 de 7h à 9h00.
«Deux heures de nage c’est le minimum nécessaire pour un travail d’endurance pour un triathlète à deux mois de la compétition», avoue encore Alain St-Louis. A priori, Belle Rose n’est pas contre cette demande. Sauf que dans son courrier qui tombe 24 heures après la demande de la fédération, le MSC indique que deux couloirs de la piscine Serge Alfred  seront à la disposition de la FMTri que durant la semaine, le 30 et 31 décembre de 7h à 9h uniquement. Et qu’à partir du 5 janvier  au 6 mars 2015 la fédération pourra utiliser les deux couloirs que de 7h à 8h, tout en précisant que la piscine sera fermée du 1er au 4 janvier et que ces couloirs seront mis à la disposition de la fédération contre paiement.
Visiblement, le MSC feint de ne pas comprendre comment se prépare une triathlète au grand dam du président de la FMTri. «Comment voulez-vous que les athlètes se préparent correctement pour une compétition de haut niveau avec une heure de natation par jour. Je suis parti voir personnellement le Managing Secretary pour lui expliquer qu’on a besoin de deux heures de nage par jour, il n’a rien voulu entendre. De plus, le MSC nous réclame de l’argent pour ces deux couloirs alors que dans le passé, on s’est toujours entraîné sans payer puisque aucun athlète ne paie pour s’entraîner. Mais là encore, le MSC a fait la sourde oreille», regrette Alain St-Louis. Ce dernier a aussi réclamé auprès du MSC pour avoir la piscine du 1er au 4 janvier afin de garder la cadence de ses athlètes, Belle-Rose a aussi refusé sous prétexte «de possibilité de noyade».
2016 semble aussi mal commencé pour le triathlète, puisque une fois de plus le MJS a refusé de financer, par le truchement d’un billet d’avion Paris-Maurice-Paris, la venue de l’entraîneur David Bardi pour animer un stage de préparation qui a débuté le 27 décembre pour prendre fin le 28 février. Cette fois, le MJS estime que David Bardi est l’entraîneur personnel de Fabienne St-Louis et de ce fait, cette demande ne peut être acceptée. «Nous avons bien fait comprendre que David Bardi sera à Maurice pour aider  toute l’équipe comme il a l’habitude de le faire à chaque fois qu’il vient à Maurice. Mais, le MJS ne veut jamais entendre raison», dira déçu le président de la FMTri.