Le quantum de la compensation salariale sera finalement avalisé demain, vendredi 19 novembre, lors du Conseil des ministres. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, lors des négociations tripartites tenues à Ebène, ce jeudi 28 novembre.

Le ministre devait indiquer attendre le rapport du National Wage Consultative Council sur le salaire minimum pour ensuite prendre une décision concernant la compensation salariale. C’est le cabinet qui, selon le grand argentier, avalisera le montant final.

« Il est prévu que le quantum du minimum wage soit basculé sur le salaire de tous les travailleurs. En un commun accord, nous finaliserons le quantum de façon qu’il n’y ait aucune disparité », a fait ressortir le syndicaliste Rashid Imrith.

La session de travail et des négociations tripartites avec les représentants du patronat, ceux de Business Mauritius et des syndicalistes, en vue de décider du quantum de la compensation salariale, effective à partir du 1er janvier, a eu lieu au Shri Atal Bihari Vajpayee à Ébène. Celle-ci a été présidée par Renganaden Padayachy.

Les syndicalistes ont demandé au nouveau ministre des Finances de privilégier une décision reflectant la réalité du coût de la vie des Mauriciens aux dépens du taux d’inflation.

D’où la demande de certains syndicalistes pour une compensation salariale oscillant entre Rs 600 et Rs 1 200.

Renganaden Padayachy n’a pas manqué dans son discours ce matin de faire ressortir la « situation difficile » sur le plan international. Il a souligné que le gouvernement « respectera ses engagements à partir de janvier 2020 ».

Pour rappel, l’ancienne compensation salariale s’élevait à Rs 400.