La police enquête sur trois drames conjugaux survenus en une semaine. Outre Joyce Reva, Shabneez Mohamud a perdu la vie mardi à Bel-Air-Rivière-Sèche. La soupçonnant d’infidélité, son époux Nasruddin Mohamud l’a frappée avant de l’étouffer.

Sur les instructions de leur mère, les deux enfants du couple (10 et 14 ans) se sont rués au poste de police pour solliciter de l’aide. Mais selon les proches de la victime, les policiers ont pris plus d’une heure pour arriver chez les Mohamud. Shabneez Mohamud était déjà morte.

D’après les renseignements recueillis, un inspecteur de police a été transféré de la police de Bel-Air à une autre unité après le meurtre. Alors que le 4 septembre, la police a découvert le corps de Stéphanie Menes dans la maison de son époux Steven Menes (50 ans) à Cité Briquetterie. Elle avait été ligotée et agressée par le quinquagénaire jaloux. La victime qui est une femme battue avait décidé de le quitter et s’était même rendue à la Family Protection Unit pour solliciter de l’aide. Après le drame, le meurtrier présumé s’est suicidé dans un buisson à Grand-Gaube.