Des limiers du poste de police de Trou-aux-Biches ont résolu partiellement lundi une affaire de vol de sac à main d’une touriste française, Monique Isabelle Antoinette Maurice, 66 ans, commise le même jour par deux individus circulant à moto. La police a pu remonter la trace des présumés voleurs ; le motocycliste avait été pris en contravention peu avant le vol.
Les vacances de Monique Isabelle Antoinette Maurice lui laisseront vraisemblablement un goût amer. Peu après 13 heures hier, alors qu’elle marchait dans les environs du Morcellement Jhuboo, à Trou-aux-Biches, deux individus sur une moto ont emporté son sac à main contenant son téléphone portable et la somme de Rs 2 000.
Affolée, elle a sollicité l’aide d’un motocycliste qui était dans les parages et qui travaille pour le compte du Canonnier Hotel. Ils se sont engagés dans une course poursuite contre les présumés voleurs. Toutefois, parvenus à la hauteur de la moto immatriculée 3989 L, les malfrats devaient jeter le sac à main de la touriste – qui a pu récupérer ses affaires.
Après sa déposition au poste de police de Trou-aux-Biches, l’information concernant ce vol a été diffusée sur les radios de la police (ZTE Radio) pour retracer la moto et retrouver les présumés voleurs.
Ayant pris connaissance de cette information, les Police Constables Marooday et Hurrynunden affectés à l’Emergency Response Service (ERS) du Nord devaient faire savoir qu’un peu plus tôt, soit vers 12 h 40, ils avaient pris en contravention le conducteur de la moto incriminée lors d’un check-up le long de la route côtière de Pointe-aux-Canonniers. Le motocycliste avait été verbalisé pour avoir omis de produire son permis de conduire et pour absence de rétroviseurs sur le véhicule.
Se basant sur ces informations, une équipe de l’ERS s’est dirigée vers Bois Marchand où réside le motocycliste. Les policiers ont intercepté la moto, mais celle-ci était pilotée par un autre individu.  Par ailleurs, la moto avait une fausse plaque d’immatriculation (NdlR : 3989 V). L’individu a avoué qu’il en est le propriétaire mais qu’il avait prêté sa moto à quelqu’un d’autre plus tôt dans la journée. Appréhendé, le propriétaire est en détention policière.
Les présumés voleurs sont quant à eux activement recherchés.