Devant les protestations des pêcheurs professionnels de Trou d’Eau Douce, la National Coast Guard (NCG), la Police de l’Environnement et le ministère de l’Environnement se retrouvent, depuis peu, à enquêter sur une jetée construite récemment à Pointe Batterie et qui, selon les affirmations de l’Environnement, serait illégale.
La jetée d’une dizaine de mètres de long et de deux mètres de large a été construite en pleine mer à Pointe Batterie par un contracteur privé agissant pour la compagnie Montagu, dont la famille Dalais serait l’un des principaux actionnaires.
Un silence gêné entoure cette affaire et les protestataires, le ministère de l’Environnement et les pêcheurs locaux se montrent très peu loquaces sur cette construction qui n’aurait pas eu préalablement l’aval des autorités.Week-End a tenté en vain d’entrer en contact avec les responsables de la société Montagu pour  obtenir leurs explications. Plus tard dans l’après-midi, une source, qui a exigé l’anonymat mais se présentant comme un porte-parole de la société, nous a toutefois indiqué que l’érection de la jetée s’est faite sur un manque de communication entre contracteur et société. Ce serait, selon cette source, le contracteur qui aurait bâti la jetée de son propre chef, « croyant » que la société détenait tous les permis. Cette explication aurait déjà été soumise aux autorités  qui ne cachent pas leur perplexité…
Selon notre interlocuteur, les travaux ont été stoppés depuis trois semaines et les dossiers de demande d’autorisation, dont le Environment Impact Assessment (EIA), ont été soumis au ministère de l’Environnement.