Photo Illustration

Seewajee Bhikoo, un homme âgé de 52 ans a été tué d’une balle dans la tête le dimanche 1er septembre devant la résidence du haut-commissaire indien à Floréal. C’est un policier en service qui a donné l’alerte. 

C’est peu après 18 heures que la police de Vacoas a reçu un appel d’un officier de police réclamant une assistance à Floréal ce dimanche. Arrivé sur les lieux, le constable qui avait téléphoné est sorti de la cour de l’ambassade de l’Inde et a pointé du doigt une voiture blanche qui se trouvait à proximité. Les policiers ont fait la découverte d’un homme qui saignait abondamment de la tête sur le siège conducteur. 

Le policier qui a donné l’alerte aurait ensuite indiqué qu’une balle avait été tirée de son arme à feu. L’arme a été sécurisée par un des policiers mandés sur place. Le blessé, un habitant de Belle Terre a été transporté par le SAMU à l’hôpital Victoria à Candos où il a malheureusement rendu l’âme plus tard aux alentours de 21 heures.

Les circonstances ayant conduit à ce drame sont toujours à être élucidées par les enquêteurs. Plusieurs éléments de la force policière dont le SOCO, ainsi que l’ACP Reekoye du Central CID se sont rendus sur place. 

Entre-temps, le policier qui a donné l’alerte, un homme âgé de 29 ans, résidant lui aussi à Belle Terre, a été emmené par ses collègues. Il est actuellement en détention policière.

L’autopsie de Seewajee Bhikoo aura lieu aujourd’hui, lundi 2 septembre.