Une lettre du ministère de l’Éducation tertiaire demandant l’annulation des deux cours à l’Université de Maurice, le BSc Textile & Fabric Design et le BSc Fashion & Technology, avait débouché sur une réunion récemment entre les deux parties, l’UoM ne voulant pas s’associer au Fashion and Design Institute. Il a été alors convenu que l’UoM pourrait aller de l’avant avec l’offre de ces deux cours. Or, presque deux semaines après, l’institution n’a toujours pas envoyé les letters of offer aux étudiants potentiels. L’administration dit attendre une lettre officielle du ministère, qui rétorque que ce problème a déjà été réglé lors de la réunion.
L’Université de Maurice est presqu’en vacances et la rentrée prochaine est prévue vers la mi-août. Les nouveaux étudiants reçoivent actuellement leur letter of offer pour leur enregistrement. Alors que l’enregistrement pour certains programmes d’études a déjà été bouclé, ceux qui avaient postulé pour les cours en BSc Textile & Fabric Design et le BSc Fashion & Technology disent être toujours dans le flou. Il y a quelques semaines, après s’être renseigné auprès de l’administration, ces étudiants ont été informés que ces deux cours ne seraient pas proposés suite à la demande du ministère de l’Éducation tertiaire de les annuler pour encourager l’inscription au Fashion and Design Institute. À noter que dès le début de ce projet de fusion pour créer le Fashion and Design Institute, l’Université de Maurice s’était montrée réticente. En cause : la crédibilité des diplômes délivrés par le FDI, les facilités dont dispose l’institution, ainsi que le personnel académique chargé de ces formations.
Cette année, environ 175 étudiants ont postulé pour les cours susmentionnés ; 65 avaient opté en premier choix pour le BSc Fashion & Textile. Avec la décision d’annuler les deux cours dans un premier temps, l’UoM avait commencé à envoyer des letters of offer à ces étudiants pour d’autres programmes d’études qui figuraient dans leurs autres choix. Déterminés à ne pas baisser les bras, ces jeunes ont choisi de ne pas s’enregistrer à ces autres cours, en attendant qu’une décision finale soit prise. En effet, suite à une réunion au ministère, il a finalement été convenu que l’Université de Maurice pourrait aller de l’avant avec l’offre de ses cours.
Or, presque deux semaines après, ces étudiants n’ont toujours pas reçu leur letter of offer. « Le ministère avait envoyé une lettre officielle pour demander l’annulation de ces cours, nous attendons maintenant une autre lettre officielle pour aller de l’avant », affirme-t-on à l’UoM. Cette situation prête à confusion car au niveau du ministère de l’Éducation tertiaire, il n’est pas question d’envoyer une quelconque lettre. « Ce problème a déjà été réglé lors de la réunion », soutient-on. Alors que les deux parties se renvoient la balle, les parents de ces étudiants se disent inquiets car ils ont rejeté les autres offres en pensant que l’UoM allait offrir les deux cours de Fashion, comme convenu. « Si l’Université n’offre pas ces cours, nos enfants perdront une année », disent-ils. Certains parents ont même signifié leur intention d’avoir recours à la justice.