Les ministres sortants ont rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce lundi 11 novembre au Prime Ministre’s Office, à Port-Louis. L’heure de la retraite a sonné pour certains d’entre eux, alors que d’autres retrouvent leur profession d’origine.

Questionné sur les polémiques qui ont jalonné ses mandats de ministre, Anil Gayan devait rétorquer que « la polémique, c’est la presse qui l’a créée ». L’ancien ministre de la Santé et du Tourisme retourne à son cabinet d’avocat.

Pour Yogida Sawmynaden, ancien ministre des Sports et des TIC, « la réunion a été l’occasion de (tous) se rencontrer ». Concernant son retour aux TIC, il répond que « c’est une prérogative du Premier ministre ».

Prem Koonjoo, ministre de la Pêche sortant, estime qu’« il est temps de se retirer de la politique. J’ai travaillé avec la conscience et le coeur clair ». Il souhaite bonne chance à sa fille Kalpana Devi Koonjoo-Shah, élue au No 7. « Li pa Prem Koonjoo li ».

Leela Devi Dookun attend la mise sur pied du prochain cabinet ministériel. Elle soutient toutefois ne pas savoir si elle récupérera son poste de ministre de l’Education. « Mo ti pou kontan gard li », ajoute-t-elle.

Mahen Jhugroo, ministre du Logement et des Terres sortant, non élu lors des élections, a déclaré qu’il ne sera pas au parlement mais sur le terrain. « Je suis satisfait de ce que j’ai accompli pour le parti et pour le pays ».

Alain Wong a également affirmé qu’il accentuera sa présence sur le terrain. « Il y a des choses dans ma circonscription que j’ai commencé et que j’aimerai terminer ».

Etienne Sinatambou a, quant à lui, refusé de donner de déclaration. « Aucun commentaire », n’a-t-il cessé de répéter à sa sortie du bureau du Premier ministre.

Les nouveaux élus, qui occuperont la fonction de ministre sont, eux, attendus sous peu.