La Government State Employees Association (GSEA) et les employeurs signeront un engagement pour combattre la violence fondée sur le genre sur le lieu du travail demain. Ce, dans le cadre de la campagne qu’a lancée la GSEA, en marge de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard de la femme. Des détails sur les autres activités ont été communiqués par la ministre de l’Égalité des genres, Aurore Perraud, lors d’une conférence de presse à Port-Louis hier.
Le 25 novembre a été décrété par les Nations unies Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard de la femme. Selon l’OMS, ce décret a pour origine « l’assassinat des soeurs Mirabal en République dominicaine, le 25 novembre 1960 ».
À Maurice, le ministère de l’Égalité des genres s’associe avec le GSEA demain pour marquer cette journée dont le thème est « Kontign to langazma kont violans ». Aurore Perraud souligne que l’année dernière le thème était « langazma » et cette année, le ministère fait appel à une continuation de cet engagement pris pour combattre la violence à l’égard des femmes. Le lancement de ce pacte par le syndicat et les employeurs aura lieu demain, à 14 h 30, au Sterling Tower, à Port-Louis.
Le jeudi 26, le ministère prévoit une séance spéciale d’échanges entre les organisations non-gouvernementales mauriciennes et le Groupement de Coopération sociale et Medico-sociale (GCSMS) de La Réunion via vidéo conférence. Elle aura lieu à 13h dans la Salle de conférences du ministère à Port-Louis.
Aurore Perraud affirme que l’objectif de cet échange est « de faire connaître aux ONG mauriciennes le système de prise en charge des victimes qui existe à l’île de la Réunion ». La ministre considère les ONG comme ses partenaires privilégiés dans ce combat. Elle estime qu’elles pourront, suite à cet échange, mieux profiter des ressources du « Special Collaborative programme for women and children in distress » et des autres sources de financement disponible. Les ONG pourront aussi venir de l’avant avec des projets pour mieux aider les victimes à se remettre debout et aller de l’avant dans leur réhabilitation.
L’événement phare du ministère se tiendra cependant le samedi 28 novembre avec le lancement de la campagne nationale contre la Violence conjugale et sexuelle. Une caravane sillonnera l’île afin de toucher les femmes de différentes régions « où il y a plus de vulnérabilité ». Neuf régions seront touchées du 30 novembre au 10 décembre. Aurore Perraud n’a toutefois pas communiqué le nom des régions concernées.
Un annuaire identifiant les acteurs et les partenaires clés oeuvrant dans le combat contre la violence intrafamiliale et sexuelle de même qu’un fascicule de poche les identifiant pour une prise en charge immédiate des victimes de violence intrafamiliale et sexuelle seront également lancés.