Le Premier ministre indien, Narendra Modi, qui était l’invité d’honneur du gouvernement pour la célébration du 47e anniversaire de l’Indépendance et du 23e anniversaire de la République, a quitté le pays hier soir à destination du Sri Lanka. Cette visite a, comme l’a souligné le Premier ministre sir Anerood Jugnauth, « permis de donner une nouvelle dimension dans les relations entre l’Inde et Maurice ». Elle a été dominée par son intervention devant l’Assemblée nationale, sa session de travail avec son homologue mauricien, la pose de la première pierre du bâtiment qui abritera le World Hindi Secretariat et la remise officielle du patrouilleur Barracuda au commissaire de police mauricien.
La visite de Narendra Modi a débuté sur les chapeaux de roues mercredi avec la session de travail avec sir Anerood Jugnauth. Il a peu après fait une déclaration à la presse pour annoncer la mise à la disposition d’une ligne de crédit de USD 500 millions à Maurice. Ce portefeuille devra servir au financement des projets dans le domaine des infrastructures. De son côté, sir Anerood Jugnauth a annoncé que le Premier ministre indien a accepté de redéployer la ligne de crédit d’un montant de Rs 6 milliards (USD 200 millions), initialement prévue pour le financement de l’introduction du métro léger, aux secteurs des technologies de l’information (TIC), à l’amélioration de la distribution de l’eau potable et aux développements énergétiques.
Narendra Modi a expliqué après la session de travail que les discussions avec sir Anerood ont porté sur une large variété de sujets, dont la sécurité dans la région de l’océan Indien. Faisant mention de la construction du patrouilleur Barracuda, financé grâce à une ligne de crédit de Rs 1,7 milliard, Narendra Modi a observé : « We are also honoured to be the preferred partner for Mauritius in developing its security capabilities. Tomorrow, we will commission Barracuda into the service of the Coast Guard of Mauritius. I assured Prime Minister of timely support in all areas, including delivery of other ships and equipment that Mauritius has ordered from India. We agreed that broader regional cooperation will enhance peace and prosperity in our maritime region. » Il a également insisté sur l’importance d’un « safe, secure Indian ocean and a stable and prosperous Indian Ocean Region ».
Outre la ligne de crédit de Rs 15 milliards, l’Inde aidera Maurice à construire un terminal destiné au stockage des produits pétroliers, qui devrait permettre à Maurice de devenir un petroleum hub régional. La Grande Péninsule aidera aussi Maurice à créer une deuxième cybercité et financera la construction d’une piste d’atterrissage et d’une jetée à Agalega. « Our agreement today on the development of Agalega Island is a major stride in our cooperation in infrastructure sector. It demonstrates the depth of our mutual confidence », a-t-il observé. Le Premier ministre indien a également annoncé que l’Inde aidera Maurice dans le développement de l’économie océanique.
Narendra Modi a par ailleurs annoncé la reprise des discussions sur le traité de non double imposition entre Maurice et l’Inde. « Over the past few years, we have discussed revision of our Double Taxation Avoidance Convention. This is based on our shared objective of preventing abuse of the Convention, while enabling Mauritius to benefit fully from this arrangement. We have agreed to continue this discussion. However, I have assured Prime Minister that we will do nothing to harm this critical sector of one of our strongest strategic partners in the world », a dit le Premier ministre indien. Et de se réjouir de la volonté de Maurice de partager les informations en matière de taxation. Il a également annoncé la reprise des discussions indo-mauriciennes sur le Comprehensive economic partnership agreement. Narendra Modi a remercié Maurice pour l’aide accordée à l’Indian Ocean Rim Association, dont le siège se trouve à Ébène. Concernant le frais de visa d’entrée en Inde évoqué plus tôt par le Premier ministre mauricien, Narendra Modi a aussi affirmé : « For Mauritius, we have decided to waive the fee or the Electronic Travel Autorisation. »
Le Premier ministre indien a remercié Maurice pour son soutien à l’adoption par les Nations Unies de la création d’une Journée internationale du Yoga le 21 juin. Cinq accords ont en outre été signés entre Maurice et l’Inde portant sur l’économie océanique, la médecine Ayurvédique, Agalega, les échanges culturels et l’importation de mangues fraîches.