La 3e édition de la Coupe de l’océan Indien de voile a pris fin samedi dernier avec une récolte de cinq médailles d’or pour les locaux. C’est dans les eaux de Grand-Baie que les îles de La Réunion, des Seychelles et de Maurice tentaient de défendre leurs couleurs depuis lundi dernier.
Les barreurs mauriciens ont remporté pour la première fois la coupe avec les victoires de Tatiana Mathieu en laser 4.7 chez les filles, Christopher Bon en laser radial hommes, Fabrice Le Clézio en windsurf et Jean de Falbaire et Anaïs de Falbaire au kitesurf. Ces deux dernières épreuves se sont déroulées à Bel Ombre, parallèlement à celle de la voile.
La cérémonie de clôture s’est tenue hier au Grand Baie Yatch Club. Les résultats ont été proclamés après la rencontre du comité de course hier suite à certaines protestations qui ont un peu compliqué les choses. Quoi qu’il en soit, les mauriciens se sont imposés malgré que les Seychellois, tenants du titre, leur ont donné du fil à retordre dans certaines catégories.
Le président de la Mauritius Yatch Association, Florian Bétuel, se dit très satisfait. « Pour la première fois que l’événement se déroule chez nous, il nous fallait absolument réussir. Je suis très fier de l’équipe locale, d’autant qu’elle est composée de jeunes. Ils ont su gérer la pression jusqu’à la fin », fait-il ressortir.
La cérémonie de clôture s’était déroulée en présence de plusieurs dirigeants sportifs des îles concernées ainsi que des sponsors, des athlètes et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo. Ce dernier a également adressé quelques mots au public, soulignant que « les Mauriciens ont su relevé le défi et que cette victoire représente tout un travail en amont ».
La Mauritius Yatch Association vise maintenant plus haut, soit les championnats d’Afrique, ou encore les prochains mondiaux. Florian Bétuel a conclu sur une note optimiste : « Nous sommes prêts ! »