Ils seront douze barreurs mauriciens à être alignés pour l’édition 2013 de la Coupe de l’océan Indien, qui se tiendra cette année aux Seychelles. Ils se rendront dans l’archipel du 7 au 19 août prochain pour la compétition.
L’entraîneur national, Mike Lafleur, et Dany Ramasawmy ont été désignés accompagnateurs pour cette tournée seychelloise. « Le groupe que nous avons constitué est le meilleur. Il y a un amalgame de jeunes talents et d’anciens barreurs », souligne d’emblée Mike Lafleur. En effet, on y retrouve Robert Rault, médaillé de bronze des JIOI 2011 aux Seychelles. L’occasion pour le barreur de prendre sa revanche sur les Seychellois qui l’avaient privé de l’or il y a deux ans.
« Nous avons commencé les détections pour les barreurs depuis le début de l’année. C’est notre objectif de la saison », rappelle Mike Lafleur. Dans le groupe, on retrouve les barreurs qui ont tous marqué le début de saison. En laser standard, Robert Rault mènera la charge. En laser radial, on retrouve les deux compères Christopher Bon et Vandamme Lafleur. O’Brian Brasse et Reaz Rughoony, qui honorera sa première sélection lors de ce déplacement, ont été retenus pour le groupe 4.7 laser, tout comme Adrien Lacaze et Tatiana Matthieu. En optimist, on retrouve un quatuor de jeunes, avec William Orange, José Lacaze, John Siniska et Lionel Soupe.
« C’est une équipe très prometteuse. L’objectif est de revenir avec la Coupe de l’océan Indien. » Cet objectif a donc forcé l’entraîneur national à organiser dès demain un regroupement de la sélection en vue de la compétition. « Nous travaillerons les différentes techniques pour arriver aux Seychelles dans les meilleures conditions. » Pendant une semaine, les douze barreurs seront donc confrontés aux différents scénarios auxquels ils pourraient être confrontés lors de leur déplacement aux Seychelles. « Ce sera la meilleure préparation qu’ils pourraient avoir. »
L’année dernière, les Mauriciens avaient ramené une médaille d’or, une d’argent et une de bronze lors de la première édition de la COI à La Réunion. « Cette année, nous souhaitons revenir avec encore plus de distinctions. L’équipe que nous avons mise sur pied a été pensée depuis la dernière COI, en 2012. »
Mais cette Coupe de l’océan Indien doit aussi servir un autre dessein. Elle pourrait déboucher sur l’inclusion de la voile aux prochains JIOI, en 2015, à La Réunion. « Nous espérons qu’à travers cette démarche la voile fera partie de la liste des disciplines retenues. Toutes les fédérations nationales et comités régionaux sont d’accord : nous essayons de tout faire pour aller aux JIOI. Et la COI est une étape pour y être », conclut-il.