C’est du lourd! La rencontre opposant la sélection masculine de volley-ball à la bande à James Camille sera à n’en point douter très disputée entre deux formations qui se rendront coup pour coup. Melchior Miniopoo et ses hommes ont un défi de taille à relever. Un duel épique est attendu.
Il faut remonter à septembre 2009 pour assister à un succès des Mauriciens aux dépens des Seychelles. Dans le cadre de la Coupe des Nations de la zone 7, l’équipe, alors sous la houlette de Lindsay Wilson, s’était illustrée au cours des deux premières rencontres conclues en trois sets. Les Seychellois avaient aussi sauvé l’honneur en trois sets lors d’une dernière rencontre sans enjeu. Par la suite, les Dallons avaient obtenu leur revanche au cours des Jeux des Îles de 2011 aux Seychelles à l’issue d’un match indécis jusqu’au bout et conclue au tie-break. Lors de la compétition subzonale fin juillet dernier, ils ont confirmé leur suprématie.
Melchior Miniopoo, le coach de l’équipe mauricienne, s’attend à un match compliqué mais souligne que son équipe a les moyens de réussir un gros coup. « Nous aurons besoin du soutien du public à domicile. Ce sera un plus face à cette redoutable équipe seychelloise. La clé sera la défense. Dans le volley-ball moderne, ce sont les bases qui comptent. Il nous faudra être très costaud à la réception et en contre. Ce sont les détails qui comptent. Nous devrons rester vigilants mais j’ai une confiance totale en mes joueurs. L’adversaire est prenable et nous allons tout faire car l’objectif est de réaliser une belle performance. Ce sera un match très intéressant », explique Melchior Miniopoo.
Les cadres de la sélection , à savoir Gilbert Alfred (capitaine), Gino Sophie et Stéphane Moonisamy seront attendus au tournant et auront à jouer leur rôle de leader à fond. Mais l’équipe des Dallons n’est pas en reste possédant des joueurs de qualités exceptionnels. Rodney Ah-Kong, qui évolue au Rennes VBC en France, a répondu à l’appel et se trouve à Maurice depuis jeudi dernier. Les Ian Furneau, Guilly Bijoux, Hnarik Panagarty et autres Perin Sephola et James Mungroo sont autant de joueurs qui ont déjà fait leurs preuves et qui tenteront de semer la zizanie dans la défense mauricienne.