Explosion de joie, au petit matin, au gymnase de Vacoas après la qualification de l'équipe masculine de Maurice pour la finale de volley-ball.

Un gymnase de Vacoas hyper bondé, un public en délire et des joueurs considérés comme des demi-dieux. Telles sont les images qui nous reviennent de la finale de volley-ball masculin tenue en août 2003. Une finale qui avait permis à la sélection mauricienne de repousser le challenge de celle de Madagascar. Ces deux forces en présence seront de nouveau en opposition cet après-midi (18h30) au même endroit et dans le camp mauricien, le souhait demeure que le même scénario se réalise. En lever de rideau à 15h30, la finale féminine mettra aux prises les Seychelles à Madagascar, soit le remake de la dernière édition qui avait favorisé les volleyeuses de l’archipel.

La sélection mauricienne a connu un parcours sans-faute. Première de sa poule suite à ses succès aux dépens de Mayotte et des Seychelles, elle a pu forcer la décision au tie-break face à La Réunion, alors que cette dernière formation avait égalisé à deux sets partout. Aujourd’hui, les protégés du tandem Zoran Kovacic-Melchior Miniopoo veulent rejoindre dans l’histoire leurs illustres aînés qui s’étaient distingués en 1979, 1990 et 2003. Même si la mission ne s’annonce guère de tout repos face à une sélection malgache bâtie autour de l’équipe de la Gendarmerie Nationale, il n’en demeure pas moins que la confiance et la motivation habitent le groupe.

« Nous sommes soulagés après ce succès face à La Réunion, d’autant que nous nous étions préparés physiquement et psychologiquement. Aujourd’hui, ce sera la finale et je suis certain que les joueurs évolueront avec le cœur afin de l’emporter », affirme Melchior Miniopoo. Ce dernier, en accord avec Zoran Kovacic, devrait faire appel au même six initial, à savoir Stephane Moonisamy, Kevin Larose, Jason Raddoo, Hansley Casimir, Allan Esther et William Polimon, de même qu’au libero, Fabrice Pierre-Louis, tout en faisant appel aux autres éléments (Yannick Bouti, Tommy Labour, Didier Perrine, Bryan Perrine et Steward Joseph) en cours de match. Reste qu’il ne veut pas mettre de pression inutile. « Une finale demeure certes une finale, mais il faudra l’aborder comme toute autre rencontre. »

L’adversaire a de son côté fait bonne impression jusqu’ici, en résistant jusqu’au bout en match de poule face à La Réunion, en dominant logiquement les Comores et les Maldives et en affichant une parfaite maîtrise face aux Seychelles. L’entraîneur Jean-Honoré Razafinjatovo croit dans le potentiel de son groupe. « Il nous faudra évoluer à 200% de nos possibilités. Au cas contraire, cela nous sera fatal. Les joueurs devront faire montre de concentration et tenteront d’obtenir la revanche de 2003. » L’avertissement est donc lancé, d’autant qu’au sein de la sélection malgache, le capitaine Andry Rakoto évoluera sur un terrain connu, lui qui a évolué au sein du Faucon Flacq Camp Ithier VBC pendant quelques saisons et qui aura d’entrée à ses côtés Willot, Christolin, Niriko, Benahy et Manohisoa, de même que le libero Mamozora.

Chez les dames, les Seychelles tenteront de retenir leur titre. Après une défaite en poule face aux Réunionnaises, Petra Richard et ses camarades sont montées en puissance et ont fait parler leur expérience et leur force de frappe face aux Mauriciennes en demi-finale. Cette finale sera-t-elle de nouveau favorable à l’entraîneur Julien Onézime, qui se dit heureux d’avoir remporté plusieurs éditions du championnat des clubs de la zone 7 sur ce parquet du gymnase de Vacoas. « Ce lieu me porte chance et je suis de nouveau confiant, dans le sens où nous avons procédé par étape et que nous atteignons notre meilleur niveau. »

Mais voilà, les Malgaches ne l’entendent pas de cette oreille et veulent cette fois renverser la vapeur. Chrisine Noëla et ses coéquipières ont connu des fortunes diverses lors de la phase de poule, mais leur succès face à La Réunion en demi-finale leur donne des raisons d’espérer. De ce fait, le duel s’annonce épique et indécis.

Le programme

Finales : 15h30 : Madagascar/Seychelles (D) et 17h30 : Maurice/Madagascar (H)