L’ABSA Cape Epic, course de vélo tout terrain (VTT) en binôme se tenant sur une semaine en Afrique du Sud annuellement, continue à attirer les Mauriciens. Aujourd’hui à Durbanville, quatre équipes mauriciennes s’élanceront pour un total de 781 km de course. Si certains y vont pour le défi sportif que constitue « The Untamed African MTB Race », d’autres le font pour la bonne cause, à l’image d’Arnaud de Comarmond et Pascal Pilot.
Ce duo s’est inscrit en tant que « Charity Team » afin de lever des fonds en faveur de la Haemophilia Association of Mauritius. Les autres équipes mauriciennes inscrites sont Christophe Gérard/Liam Somers, Sébastien Hacques/Lawrence Wong et Harold Mayer/Sébastien Bax.
Si Arnaud de Comarmond en sera à sa troisième participation au Cape Epic après 2007 et 2011, Pascal Pilot effectuera son baptême de feu. Mais celui-ci est impatient de prendre le départ. « Je suis impatient d’affronter ce mont Everest. La préparation s’est bien passée sauf que j’ai souffert d’une contracture à l’adducteur la semaine dernière. J’ai été suivi par un physio et je suis guéri fort heureusement. La forme est revenue et je suis prêt à souffrir. Le mental va jouer un grand rôle. Notre but est de lever des fonds pour la Haemophilia Association of Mauritius. Depuis la course de Wolmar, on a débuté notre levée de fonds et chaque participant a reçu un formulaire de donations. Sur le site du Cape Epic, nous sommes inscrits comme Charity Team et ceux qui le veulent, peuvent effectuer des dons directement à travers le site », indique Pascal Pilot.
Arnaud de Comarmond partage le même point de vue que son coéquipier. « C’est une occasion d’aider une association qui agit pour une cause noble et cela me fait plaisir d’apporter ma contribution à travers une participation au Cape Epic. J’ai repris l’entraînement sérieusement l’année dernière et avec Pascal, nous avons entamé notre préparation pour la course en octobre de l’année dernière. Comme Pascal est un peu nouveau, on a d’abord effectué la base avant d’intensifier la préparation petit à petit. Il a bien progressé. Nous avons tous deux de bonnes jambes et c’est une belle aventure que nous allons vivre. J’ai fait cette course à deux reprises et même si j’ai souffert, j’ai eu envie d’y participer de nouveau », a-t-il confié avant de prendre l’avion jeudi dernier.
Le grand départ sera donc donné aujourd’hui avec le prologue de 27 km qui aura lieu à la Meerendal Wine Estate à Durbanville. 900 mètres de dénivelé positif sont au programme.
Après cette mise en bouche, place à la première étape demain. Les coureurs partiront de Robertson pour y revenir après avoir couvert 115 km comprenant 2350m de dénivelé positif. La deuxième étape, mardi, débutera et se terminera une fois encore à Robertson. 119 km et 1650m de montée sont au menu.
Mercredi, les vététistes partiront de Robertson pour rallier Caledon. Cette troisième étape sera la plus longue de cette 9e édition du Cape Epic avec 147 km et 2900m d’ascension. Jeudi, la quatrième étape partira de Caledon et les coureurs couvriront 105 km et 2600m d’ascension avant de revenir au point de départ.
Vendredi, le peloton quittera Caledon pour prendre la direction de Oak Valley. 119 km et 2350m de dénivelé positif attendent les compétiteurs. La 6e étape prévue ce samedi sera inférieure aux 100 km. Départ et arrivée seront jugés à Oak Valley. 85 km sont au menu mais la difficulté sera au rendez-vous avec 2200m d’ascension. Dimanche prochain, place à l’ultime étape avec départ à Oak Valley et arrivée à Lourensford Wine Estate après 64 km et 1350m de montée. Les participants pourront alors se targuer d’être arrivés à bout de cette course connue comme étant l’une des plus dures au monde.
Par ailleurs, ceux qui veulent venir en aide à la Haemophilia Association of Mauritius peuvent contribuer à travers le numéro de compte 000441008038 à la Mauritius Commercial Bank.