Arnaud Li et Matthieu Marion, les deux Mauriciens engagés aux championnats du monde de VTT en descente à Champéry, ont terminé la compétition. À l’arrivée, dimanche dernier, pas de médailles, mais plutôt une immense satisfaction et des souvenirs à la pelle. Petit compte rendu de leur périple suisse.
Dans un concours dominé et remporté par le Britannique Danny Hart, les Mauriciens se retrouvent très loin du podium, à 2’02 pour Arnaud Li et 2’53 pour Marion. Après avoir passé les qualifications samedi, ils se retrouvaient avec une petite pression sur les épaules.
Danny Hart aura mis 3’41 et 40 km/h pour boucler la distance devant le Français Damien Spagnolo, deuxième à 11 secondes, et le Néo-Zélandais Samuel Blenkinsop, troisième avec 12 secondes de retard. Mais l’exploit du duo mauricien tient dans sa performance avec des vélos de free ride, sur une piste détrempée par la pluie et rendue glissante par la boue. « Heureusement que nous avons eu le temps de nous acheter des pneus boue avec l’équipe d’Australie. Sinon, on était cuits », relate Arnaud Li.
Les Mauriciens retiennent aussi ces rencontres avec Ben Walker, créateur de pistes, Anne Caroline Chausson, championne de descente et de BMX et surtout une mine d’apprentissage. « On a appris quelles sont les règles à respecter pour la sécurité, comment structurer les équipes nationales et les fédérations, bref, comment préparer tout le terrain autour d’un tel déplacement. »