La surveillance de la Zone économique exclusive (ZEE) devra passer une nouvelle étape à partir du mois prochain. En effet, la Mauritian Air Squadron, dont la base d’opération est au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, sera dotée d’un troisième Dornier, pour épauler les différentes opérations que ce soit dans la lutte contre la pêche illégale dans la zone ou encore des interventions d’urgence dans le cadre des Search and Rescue Operations. Entre-temps, le CGS Barracuda, qui est rentré récemment de l’Inde après avoir subi des exercices de maintenance, a déjà repris du service hier avec un départ sur Agalega. Par ailleurs, depuis vendredi dernier, Maurice fait partie du premier accord des Nations unies contre la pêche illégale, soit les Port State Measures to Prevent, Deter and Eliminate Illegal, Unreported and Unregulated Fishing (PSMA).
Des informations recueillies de sources dignes de foi indiquent que le troisième Dornier de la Mauritius Police Coast Guard est attendu sur le tarmac du Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport le 1er juillet prochain. Le temps de la mise en place et probablement des premiers vols d’essais dans la zone, la cérémonie de remise officielle de ce nouveau Dornier en présence du Premier ministre et ministre de la Défense, sir Anerood Jugnauth, ne devra intervenir que le mercredi 13 juillet selon le calendrier sujet à l’approbation du Prime Minister’s Office.
Ce troisième Dornier viendra s’ajouter à la flotte d’avions de la Mauritius Police Coast Guard, soit deux Dornier déjà en opération et un Defender. De ce fait, l’arrivée de ce nouvel appareil vient confirmer les ambitions de Maurice à assurer une surveillance à toute épreuve de la Zone économique exclusive. Ces avions, qui bénéficient d’une autonomie de vol non-négligeable, constituent un appoint majeur aux sorties des unités navales de la National Coast Guard. D’ailleurs, dès son retour de l’Inde pour des entretiens, le CGS Barracuda a repris la mer hier. Cette sortie a pour objectif d’assurer une rotation du personnel de la NCG, affecté à Agalega avec un complément de la surveillance de la zone. Le commandement général de la NCG met actuellement au point un programme de sorties pour la CGS Barracuda, avec un accent sur la lutte contre la pêche illégale dans les eaux territoriales mauriciennes.
29 premiers pays signataires
Depuis vendredi dernier est entré en vigueur un accord international des Nations unies, soit les Port State Measures to Prevent, Deter and Eliminate Illegal, Unreported and Unregulated Fishing (PSMA). Maurice fait partie des 29 premiers pays signataires de cet accord. Commentant ce développement majeur, le directeur général de la Food and Agricultural Organisation (FAO), José Grazia da Silva, déclare que « this is a great day in the continuing effort to build sustainable fisheries that can help feed the world », ajoutant que « The Agreement on Port State Measures to Prevent, Deter and Eliminate Illegal, Unreported and Unregulated Fishing (PSMA) – adopted as an FAO Agreement in 2009 after a year-long diplomatic effort – is the first ever binding international treaty that focuses specifically on illicit fishing ».
Compte tenu de l’adhésion à cet accord des Nations unies pour lutter contre la pêche illégale, Maurice doit assumer de nouvelles responsabilités et déployer des moyens logistiques supplémentaires. « According to FAO, parties to the Agreement are obliged to implement a number of measures while managing ports under their control, with the goal of detecting, illegal fishing, stopping ill-caught fish form being offloaded and sold, and ensuring information on unscrupulous vessels is shared globally », note un communiqué officiel de la FAO confirmant l’entrée en vigueur de cet accord.