Le Small Farmers Welfare Fund (SFWF), qui est engagé dans la promotion du bien-être économique et social des agriculteurs et de leurs familles, vient de lancer un site web en vue de vulgariser ses services. L’élément le plus important du site est le forum où les agriculteurs peuvent discuter de toutes les questions concernant leur profession. « Une plateforme leur est également consacrée où des annonces de vente ou de location de terres et des équipements, peuvent être faites auprès des intéressés », indique Roopesh Bheekarry, manager du SFWF.
Le SFWF s’occupe des petits agriculteurs de canne à sucre, de thé, de tabac, des cultures vivrières, de fruits et de plantes décoratives. Sont inclus les agriculteurs qui cultivent sur leurs terres ou louent des terres de pas moins de 10 perches mais pas plus de 10 hectares. Ou encore, les petits éleveurs de vaches, porcs, chèvres, moutons, poules et autres. Les apiculteurs sont également concernés, de même que les petites entreprises d’agro-processing, qui emploient moins de dix personnes et dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas les Rs 10 M. Roopesh Bheekarry indique que le SFWF s’occupe de l’enregistrement de ces agriculteurs afin de leur permettre de bénéficier des plans d’aide et d’autres facilités offerts par l’État.
Le plus important de ces plans d’aide est l’Agricultural Calamities Solidarity Scheme (ACASS), un fonds de solidarité créé avec des finances du gouvernement et de la communauté agricole. « Nous utilisons ce fonds pour aider les agriculteurs et éleveurs en cas de catastrophes naturelles, qui auront détruit plus de 50 % de leurs plantations ou cheptel. L’ACASS les aide à se remettre très vite au travail après une calamité, ce qui assure une fourniture continue de légumes et de fruits au bénéfice des consommateurs », indique Roopesh Bheekarry. Environ 600 planteurs sont enregistrés actuellement sous ce fonds cette année pour une superficie de 2 500 arpents.
Un autre plan proposé est le Compost Subsidy Scheme (CSS), qui permet aux agriculteurs de bénéficier gratuitement d’un maximum d’une tonne de compost par arpent. Le CSS offre ainsi d’améliorer la qualité de leurs terres agricoles pour une culture durable en réduisant également les coûts de production et promouvant des produits sains au bénéfice des consommateurs. Parmi les autres plans proposés, relevons le Calf Productivity Incentive Scheme (CPIS), le Pre-Market Test and Certification Scheme, le Certification for Concessionary Road Tax et le VAT Refund Scheme, qui encouragent les agriculteurs à adopter de nouvelles technologies afin d’améliorer leurs opérations à la ferme.