C’est peut-être l’absence du Premier ministre en titre ou le fait qu’on s’approche de la fin de la présente année parlementaire, mais le fait est que la séance de mardi dernier était presque bon enfant. Il faut dire que le ton avait été donné dès l’entame des travaux avec la Private Notice Question Time de Paul Bérenger qui était axée sur le combat contre la violence faite aux femmes et qui intervenait la veille même de la journée internationale consacrée à ce thème et qui a été l’occasion pour la ministre concernée, Aurore Perrraud, de détailler l’arsenal de mesures plus sévères qui s’appliqueront à ce qu’elle a qualifié de « fléau social ».
Quoi de mieux pour illustrer ce beau et rare consensus que cette ultime question du leader de l’opposition suggérant qu’à travers le Parlement un appel soit lancé aux hommes et aux jeunes en particulier pour que la lutte contre la violence domestique prenne un nouveau départ et la réaction immédiate de la ministre concourant dans le même sens pour que tous les parlementaires se fassent les ambassadeurs de cette cause.
Le Prime Minister’s Question Time s’est déroulé dans une ambiance tout aussi calme. Sur l’avortement, Xavier Duval a indiqué en réponse à une question du député MSM Sudhir Sesungkur quatre cas recensés impliquant des mineurs depuis 2010 et que, depuis l’avènement de l’interruption de grossesse thérapeutique en 2012 dans les hôpitaux publics, il y a eu 13 cas autorisés dont celui d’une mineure.
Réponse positive aussi du Premier ministre suppléant à Rajesh Bhagwan concernant les 54 motos à selle basse sur la flotte de 172 dont dispose la Traffic Branch de la police et qui serait la source d’inconvénients et de mal de dos pour leurs utilisateurs. Il a indiqué qu’il a été décidé de les mettre en vente et de les remplacer.