Une expo d’art contemporain d’où jailliront peut-être les prochains protagonistes du monde pictural mauricien. Between the lines est visible à la galerie Imaaya (Phoenix) jusqu’au 11 décembre.
La galerie Imaaya présente Between the lines. Une expo collective avec quatre jeunes talents du monde pictural mauricien. Les amateurs d’art contemporain rencontreront quatre styles propres, éloignés les uns des autres, mais qui s’inscrivent dans une mouvance urbaine. Between the lines est une mise en commun cohérente, malgré l’absence d’un thème défini.
Le visiteur ne devra donc pas chercher à lire entre les lignes mais abordera l’expo comme un ensemble agencé dans l’espace d’Imaaya. C’est un rendez-vous avec une nouvelle génération de plasticiens auquel sont conviés les regardeurs, pour une découverte de ces artistes ou pour se familiariser avec l’art mauricien selon une nouvelle vague de plasticiens. Ceux d’aujourd’hui et probablement de demain.
Les peintures ne sont pas seulement accrochées aux murs. Elles sont aussi sur des meubles en matière recyclées. On reconnaîtra à cet effet la patte de l’illustrateur Evan Sohun, qui propose également des tableaux fourmillants d’informations. La présente expo est aussi l’occasion de découvrir les réalisations d’Oliver Maingard, dont la formation d’architecte transparaît dans les créations, au prime abord épurées.
On s’attardera devant les peintures d’Annicka Spangenberg. Elle propose un univers traversé d’émotions qui ressurgissent sur la toile de ses créations. Un ressenti du quotidien, exprimé selon les humeurs du moment. Raymond complète le quatuor avec des dessins surréalistes qui ne manqueront pas de captiver les regards de ceux qui cherchent à comprendre le propos. À chacun de donner du sens, selon sa sensibilité.
Il est évident que Between the lines agit comme un tremplin pour ces jeunes peintres et dessinateurs. Le public gagnerait à mieux connaître leurs travaux en les découvrant jusqu’au 11 décembre à la galerie Imaaya (Phoenix).