Le Mauritius Fencing Open, dernière compétition de la saison 2015 de la Fédération mauricienne d’escrime (FME) samedi dernier au complexe sportif de Beau Bassin, réunissant une vingtaine de participants de trois catégories (U14, U16 et Seniors). Auparavant, un camp d’entraînement, regroupant une quinzaine de personnes sous la férule du maître d’armes Kevin Mooken, a eu lieu du 7 au 10 décembre dernier à Beau-Bassin.
Kevin Mooken a donc chapeauté sa première activité, après avoir passé neuf mois au Sénégal pour devenir maître d’armes. Ancien pratiquant, il est désormais engagé par la FME pour la formation d’escrimeurs.
Lors du stage tenu à Beau-Bassin, les participants ont été initiés au sabre et au fleuret, deux disciplines de l’escrime. Le premier jour, ils ont également appris à mieux utiliser l’épée, la seule arme qui était jusque là utilisée durant les entraînements et les compétitions. Ces championnats avaient pour objectif de cerner le niveau des locaux pour mieux démarrer l’année prochaine, dans différentes catégories. « Je dois dire qu’il y a de l’espoir pour Maurice. Les participants démontré de l’intérêt et débrouillent plutôt bien », fait ressortir Kevin Mooken.
Francois Guilbert est venu à bout de Chirag Bissessur sur le score de 15-11 chez les U14.en U 16, Ronan Ragavoodoo s’est imposé, à l’épée, face à Benoit Gilbert (15-09). Chez les seniors, la FME a organisé une ligue qui a sacré Candy Yanness.
La FME souhaite à présent augmenter le nombre de ses licenciés. Kevin Mooken a expliqué les règlements de la discipline en compétition. Il a aussi mis l’accent sur la condition physique, facteur important dans toute discipline sportive. « Nous voulons répandre l’escrime dans différentes régions de l’île », laisse entendre le maître d’armes.
Dans cette optique, plusieurs étudiants de l’Université de Maurice ont adhéré à la discipline depuis un an. Kevin Mooken, qui est également professeur d’éducation physique, dispense ses séances d’entraînement à Beau Bassin.