Véhicules au Fitness Centre de la NTA

La National Transport Authority durcit la ligne. Elle exige désormais plus de vigilance et appliquera un contrôle rigoureux dans les trois centres de fitness situés à Plaine-Lauzun, Forest- Side et Laventure. Ces établissements deviendront des centres régionaux à
partir du 1er mars 2018. La décision a été annoncée aux directeurs de ces centres lors
d’une réunion avec la National Transport Authority au courant de cette semaine.

Plusieurs points ont été communiqués aux directeurs suite à des anomalies notées lors des vérifications des véhicules. Il nous revient que des directives techniques ne sont pas suivies
lors des inspections. Ainsi, la NTA exige un encadrement des examinateurs à des intervalles réguliers. L’instance régulatrice souligne également que l’enregistrement des examinateurs sera fait sur une base temporaire jusqu’à ce qu’ils réussissent leurs
examens et leurs entretiens.

Selon la NTA, tous les examinateurs doivent avoir l’aval de la Mauritius Qualifications Authority avant de commencer leur inspection. Par ailleurs, la présence des agents dans les centres de fitness sera déclarée à la police. Il ressort que la NTA a également demandé que les centres de fitness puissent lui fournir un plan de travail uniforme. Un certificat de calibrage devra aussi être livré à la NTA. S’agissant du système informatique, tous les centres de fitness sont déjà connectés à un système opérationnel qui est en phase de tests en ce moment.

Par ailleurs, un système de vidéosurveillance dans ces trois centres sera opérationnel d’ici une semaine. Les travaux sont effectués par la compagnie Network Security Consulting.
La question des autobus a aussi été abordée. Selon la NTA, aucun certificat de fitness ne devra être octroyé à ces autobus car les lois n’ont pas encore été amendées à ce sujet. Et aucun permis ne sera donné pour mettre en marche un « tuk tuk ».