(Photo by Michael Regan / POOL / AFP)

Lavage des mains, distanciation sociale, port du masque les mesures sanitaires sont bel et bien efficaces contre le coronavirus. C’est ce que confirme une nouvelle étude, commandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et publiée dans la revue scientifique The Lancet qui s’est notamment intéressée sur l’efficacité des gestes barrières pour aider à limiter la propagation de la Covid-19. Selon cette étude, le port du masque et la distanciation sociale peuvent réduire les risques de propagation de la maladie de 85 %.

Si depuis un mois presque, la plupart des pays est entrée en déconfinement et que la vie a repris doucement son cours, et les comportements de la population évoluent, le risque d’une résurgence de la Covid-19 n’est pas à écarter, surtout s’il y a un « relâchement » dans l’application des gestes barrières. Pourtant ces mesures sanitaires ont bel et bien prouvé leur efficacité. C’est ce qu’avance l’OMS qui déclarait dans un premier temps qu’il n’y avait pas suffisamment de données scientifiques solides suggérant que les personnes en bonne santé devraient porter des masques et que seules les personnes malades ou celles ayant des contacts directs avec elles devaient en porter. L’organisme a cependant changé sa position sur le port de masques faciaux, suggérant  qu’ils devraient être portés dans des situations où la distanciation sociale n’est pas possible pour aider à stopper la propagation du coronavirus.

(Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Un revirement qui intervient après la publication d’une étude réalisée par l’université McMaster au Canada, financée par l’OMS soulignant que le port du masque pourrait réduire la propagation du Covid-19 jusqu’à 85 %.

Une distanciation de deux mètres encore plus efficace

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de plus de 25, 500 patients répartis dans 16 pays sur six continents et mettent plus clairement en évidence ce qui fonctionnerait pour lutter efficacement contre la propagation du virus.

Un éloignement physique d’au moins 1 mètre et, si possible, de 2 mètres ou plus, est à privilégier 

Les résultats de l’étude indiquent que la distance de sécurité d’au moins un mètre recommandée est associée à une forte réduction des risques d’infection, mais qu’une distance de deux mètres est encore plus efficace. En effet, la probabilité de transmission à une distance inférieure à un mètre était de 12,8 %, alors qu’elle tombait à 2,6 % à une distance supérieure à un mètre. « Les résultats d’analyses soutiennent qu’une politique d’éloignement physique d’au moins 1 mètre et, si possible, de 2 mètres ou plus, est à privilégier », assure l’un des auteurs principaux de l’étude, Holger Schünemann de l’Université McMaster au Canada. De son côté, Trish Greenhalgh, professeur de services de santé à l’Université d’Oxford, confirme que « le message dominant, c’est que les mesures de distanciation physique sont efficaces pour prévenir la Covid-19 ». Les études semblent démontrer qu’en moyenne, le fait de rester à un mètre des autres personnes semble réduire de 80 % les chances d’attraper le virus.

Cette étude souligne de même que le risque de transmission sans masque facial ou respirateur (comme un masque N95) était de 17,4 %, alors qu’il tombait à 3,1 % lorsqu’un masque était porté. Ces recherches indiquent également que le port du masque et d’une protection pour les yeux sont également utiles pour limiter les risques de contamination. Selon les résultats publiés dans The Lancet, le port d’un masque ou d’une protection faciale semble réduire votre risque jusqu’à 85 %. Le risque de transmission sans protection oculaire a été estimé à 16 %, contre 5,5 % avec une protection oculaire sous forme d’écran facial, de visière, de lunettes de protection ou de lunettes classiques. Le port de lunettes de protection ou d’un écran facial semble réduire jusqu’à 78 % le risque de contamination, tandis que la distanciation sociale à 1 mètre la réduit de 82 % et le port de protection oculaire de 78 %. Mieux encore, l’étude a démontré que la combinaison de ces trois gestes barrières offre une réduction substantielle de la propagation de la Covid-19.

Les auteurs de l’étude ont toutefois, également précisé que les gestes barrières, notamment le port du masque, avaient un certain désavantage, dans la mesure où cela créait un faux sentiment de sécurité, poussant ainsi les individus à négliger certaines mesures comme l’hygiène. “Cependant, bien que la distance, les masques et les protections oculaires aient un effet très protecteur, aucun de ces dispositifs ne rendait les individus totalement imperméables aux infections. Des mesures de base telles que l’hygiène des mains sont donc également essentielles pour limiter la pandémie actuelle de Covid-19 et les vagues futures”, conclut Derek Chu, auteur principal de l’étude. Une bonne raison de continuer à appliquer et respecter consciencieusement les gestes barrières. L’étude le confirme donc : les gestes barrières, à commencer par la distanciation physique, font leurs preuves. À bon entendeur

Pourquoi il faut continuer à se laver les mains régulièrement, même quand on reste à la maison ?

Se nettoyer les mains fréquemment avec un gel hydroalcoolique ou à l’eau et au savon, cette recommandation revient en boucle pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus. Elle est valable aussi à l’intérieur du foyer. Voici pourquoi.

Se laver les mains est un réflexe que nous avons tous désormais. Au retour des courses, après une courte sortie, dès que l’on franchit la porte d’entrée de son foyer, on a tous conscience de l’importance de ce geste. Mais cette habitude doit aussi être gardée à l’intérieur de son domicile, même quand on est confiné toute la journée.  Pourquoi cette précaution ? Simplement pour continuer à se protéger et protéger les autres.

“Si les gens infectés n’ont pas de symptômes du virus, qu’ils sont asymptomatiques, ils sont contagieux et peuvent contaminer les autres membres de leur famille. En parlant, ils peuvent projeter le virus. C’est pourquoi en se lavant les mains très régulièrement, on se protège et on protège les autres”, expliquent les spécialistes de santé.  Et évidemment, se laver les mains continue à être indispensable après avoir touché des aliments (au retour des courses), avant les repas, en sortant des toilettes, après avoir franchi la porte d’entrée du domicile, après s’être mouché avec un mouchoir à usage unique, etc.

Par-dessus cela, pour de meilleures précautions contre les virus, pensez aussi à appliquer les règles traditionnelles comme aérer régulièrement les pièces de la maison dans la journée, 5 à 10 minutes, 2 à 3 fois par jour. Et respectez une distance de sécurité avec les autres quand vous sortez.