Les journées passent et se ressemblent, serait-on tenté de dire ! L’écurie Foo Kune enregistra son quatrième triplé de la saison, cette fois grâce à Campus, Moon Raider et Prince Of Troy. Ce dernier inscrivait sa troisième victoire en autant de sorties cette saison, et ce, en temps record, et son éventuelle participation dans le Barbé a même été évoquée par son entraîneur. Un deuxième record est tombé hier. Il s’agit de celui de Prince Paseo, le roi du kilomètre, qui voyait ses 56.40 s’effacer des tablettes après la victoire d’Eskimo Roll dans The Black Caviar Lightning Cup disputée sur 1000m. Cela constituait également la quatrième épreuve principale remportée par l’écurie Gujadhur après celles de Solar Symbol, Acuppa et Accelero. Une victoire qui lui permet de gagner un rang au détriment de Maingard. L’écurie Foo Kune a consolidé son leadership et totalise désormais Rs 3 433 700, soit Rs 628 300 de plus que Rousset qui n’a ramené qu’une victoire hier, alors qu’avec 13 victoires à son actif, Robbie Burke a ravi le maillot jaune à Geroudis. Auteur d’un nouveau doublé, Cédric Ségeon a rejoint Ladjadj et David, bredouilles, au niveau des 7 réalisations.
The Black Caviar Lightning Cup promettait des émotions. On peut dire qu’on a été bien servi avec la victoire d’Eskimo Roll qui boucla le kilomètre en 56.02. Ce pensionnaire de l’écurie Gujadhur améliorait ainsi le record de la distance de Prince Paseo, vieux de presque trois ans par 38 centièmes de seconde. On s’attendait à voir Prince Paseo aux avant-postes dès les premières encablures vu qu’il avait hérité de la première ligne et qu’il ne portait que 53.5kg sur le dos, mais en dépit du fait d’avoir été parmi les plus prompts à l’ouverture des boites, il se laissa déborder par Casey’s War. Eskimo Roll progressa dans la descente pour prendre le relais en tête peu avant le poteau des 600m. A ce moment de la course, Chief Mambo était condamné en troisième épaisseur par Captain Thriller et Casey’s War. Prince Paseo avait rétrogradé en cinquième position avec le jeu des relais et précédait Mr Black Tom, Always A Pleasure, Cash Lord en épaisseur et Ice Axe qui ne se laissa pas prendre de vitesse malgré le train sélectif imposé par Eskimo Roll. Ce dernier creusa l’écart dans la dernière courbe pour tourner avec environ deux longueurs d’avance sur Casey’s War et Chief Mambo. Prince Paseo attendit l’ouverture pour se lancer entre les deux. Mr Black Tom fut incommodé par Captain Thriller avant de s’amener à son extérieur. Ice Axe bénéficia, lui, d’un boulevard à la corde pour progresser. Tous pensaient que Eskimo Roll allait faiblir et que Casey’s War allait vite lui tomber dessus, mais bien accompagné par Richard Mullen, le sprinter de l’écurie Gujadhur se montra tenace, tandis que la monture de Faucon fut incapable de changer de vitesse. Son compagnon d’écurie, en revanche, donna un joli coup de reins pour finir en tête. S’il améliora sa position à vue d’oeil, le but arriva trop tôt pour Ice Axe qui se contenta de la deuxième place à un peu moins de deux longueurs du vainqueur. Sur cette performance sur un parcours visiblement trop court pour ses réelles aptitudes, Ice Axe se présente déjà comme un des favoris aux côtés de Tales Of Bravery dans la prochaine épreuve classique programmée pour le 2 juin sur un parcours plus approprié, les 1600m.
Si l’écurie Gujadhur s’offrait l’épreuve principale, la plus grosse part du gâteau, est, une fois de plus revenue à Paul Foo Kune qui s’est offert un nouveau triplé. La belle série a débuté avec Campus. Troisième lors de ses deux premières sorties de la saison, ce bai brun de 6 ans sortit une belle performance dans The Edmé Gauthier Cup où il enregistra sa cinquième victoire. Muni de Side Winkers cette fois, l’élève de Budheswar Gujadhur se montra le plus prompt à l’ouverture des boîtes et trouva vite la corde devant Appeal Board avant de laisser partir Destiny’s Tale qui eut le handicap de sa ligne extérieure à surmonter. Smitten était troisième côté corde flanqué de Sunday Monday à son extérieur. Burke attendit la dernière courbe pour déboiter sa monture qu’il sollicita franchement à l’entame de la ligne droite finale. La lutte fut de courte durée. En quelques foulées, il refit son retard sur Destiny’s Tale. Smitten amorça son attaque à l’intérieur, mais il ne put rien faire face au finish de Campus, se contentant de la deuxième place devant Ballito Boy.
Après avoir rejoint Geroudis en tête du classement des jockeys suite à sa réussite sur Campus, Robbie Burke endossa seul le maillot jaune grâce à sa victoire sur Moon Raider. Ce dernier fut longtemps aperçu en avant-dernière position, mais il sortit un finish dévastateur pour finalement surclasser le lot. Marine Skye mit à profit sa ligne intérieure pour prendre le train à son compte devant Power Dive qu’il condamna à l’extérieur. Shakleton était troisième côté corde devant Dreams Come True, Arromonches et Carcassonne. Kumba-Ya qui n’avait pas pris un bon départ malgré les coups de cravache de son cavalier, contourna le peloton dans la première courbe et continua sa progression pour taquiner le meneur dans la descente. Comme il fallait s’y attendre, cet effort, il le paya cher dans l’emballage final. Moon Raider ne précéda que Double Dash sur la majeure partie du parcours, mais Burke ne paniqua pas et attendit le poteau des 300m pour lancer sa monture tout en épaisseur. En quelques foulées, Moon Raider mit le nez à la fenêtre et il maintint le tempo sans forcer son talent pour s’imposer facilement devant Dreams Come True, auteur d’une bonne fin de course.
Burke prend la tête
Robbie Burke réalisa le triplé sur Prince Of Troy, une victoire calquée sur celle de Moon Raider. L’Irlandais fit preuve de beaucoup de sang-froid, demeurant en septième position et lorsqu’il pressa le bouton à 300 mètres de l’arrivée, sa monture sortit un joli coup de reins pour survoler les 1850m en 1.52.69. Ce qui lui permet d’effacer le nom de Wonderlaine aux tablettes des records sur notre turf. Makes Me Wonder surmonta sa septième ligne sans trop de difficultés pour se porter en tête devant Solar Symbol. Lord Googol améliora sa position en troisième épaisseur avant de se placer sur l’arrière-main du meneur aux environs du Tombeau Malartic. Monsieurnando évoluait à l’extérieur de Silver Dice devant Al’s Deputy qui précédait Prince Of Troy, qui s’était montré quelque peu ardent sur la partie initiale. Royal Chalon et Legal Maxim fermaient la marche. L’épreuve fut bien rythmée et les positions demeurèrent pratiquement inchangées jusqu’au dernier tournant où Solar Symbol déboita pour accrocher le meneur. En deux temps, trois mouvements, l’alezan de l’écurie Gujadhur mit le nez devant sous les acclamations de ses partisans. Mais à l’arrière, on pouvait voir la progression de Prince Of Troy qui avait été lancé à l’extérieur du peloton. Mullen était à fond sur Solar Symbol qui fit impression pendant longtemps, mais Prince Of Troy grignota du terrain à chaque foulée avant de forcer la différence à une dizaine de mètres du poteau.
Auteur d’un doublé une semaine plus tôt, Cédric Segeon a remis ça hier. Le Français se signala pour la première fois sur Even Chance qui restait sur une deuxième place à sa rentrée. Ce dernier affrontait cette fois un lot supérieur et avait été raccourci, mais il avait pour lui de s’élancer de la première ligne et de ne porter que 57kg. Reste qu’on s’attendait à une lutte pour le commandement. Mais auteur d’un départ moyen, Pegeantry se contenta de suivre dans le dos du favori. Bongo Beat progressa à l’extérieur aux environs du Tombeau Malartic pour ravir la deuxième place à King Fahiem sur l’arrière-main du meneur qui imprima un train assez rapide. Parti lentement, Variant se plaça en cinquième position devant Princeton et Bingelela qui se montra ardent durant une bonne partie du parcours. Les choses se précisèrent dans la dernière courbe avec une première offensive de Pageantry. L’aisance avec laquelle il progressa nous poussa à dire qu’il allait pouvoir refaire tout son retard sur le meneur dans la ligne d’arrivée, mais sous la monte énergique de Ségeon, Even Chance maintint le rythme pour repousser son assaut jusqu’au bout.
Ségeon incrivit son nom au tableau des vainqueurs pour la deuxième fois de la journée sur Imperial Palace qui confirma qu’il vallait bien plus que sa dernière course où il s’était montré ardent, le nez au vent. Cette fois, l’alezan entraîné par Patrick Merven parvint à courir caché en mid-field, conservant ainsi toutes ses ressources nécessaires pour l’emballage final. De sa deuxième ligne, Good Time Charlie n’eut aucune peine à s’installer aux commandes. Bardottier demanda un effort à Fort Stride qui le contourna pour prendre le relais après 300 mètres de course. Pride Of Prussia vint se porter sur l’arrière-main du meneur et fut suivi dans son dos par The Sneaker qui faisait l’extérieur d’Imperial Palace. Vinrent ensuite Wing Man à l’extérieur de Mr Oshkosh devant Zip It, Altelekker et Highland Jet. Fort Stride durcit le rythme à 600 mètres de l’arrivée, mais il fut accroché par Pride Of Prussia et Good Time Charlie à l’entrée de l’ultime ligne droite. The Sneaker versa à l’intérieur, mettant en difficulté Gaëtan Faucon. Ségeon profita, lui, de l’ouverture à la corde pour lancer Imperial Palace. Good Time Charlie vint à bout de Pride Of Prussia, mais il ne fut pas en mesure de contrer le finish du cheval de l’écurie Merven qui s’imposa par une demi-longueur. Wing Man se rapprocha quelque peu sur le tard pour priver Pride Of Prussia de la troisième place.
La première d’Over The Ocean
Battu de peu à sa rentrée par Urbi Et Orbi dans une classe supérieure, Over The Ocean ne laissa pas passer sa chance dans The Sharp Pip Cup où il faisait figure d’épouvantail. L’alezan de l’écurie Maigrot dut toutefois puiser dans ses réserves pour épingler la première victoire de sa carrière, ne s’imposant que d’une courte tête. Hopes And Desires fut sollicité pour se placer en tête devant Over The Ocean. Baynesfield se rapprocha sur son flanc gauche avant de prendre le relais dans la descente. Le peloton était étiré vu que la monture de Joorawon partit sur des bases relativement élevées. Captain James Cook était quatrième devant Fort Noble, Fraser, Double Grip, Baron Blixen et Cactus Wolf respectivement. Emamdee demanda un premier effort à sa monture à 300 mètres de l’arrivée où il déboita avant de foncer sur les meneurs à l’entrée de la ligne droite. Captain James Cook et Fort Noble s’amenèrent dangereusement à son extérieur. La victoire fut longtemps indécise, mais Over The Ocean donna un joli coup de reins pour prendre l’avantage avant de résister au retour de Captain James Cook.
L’écurie Rousset et Johnny Geroudis sauvèrent les meubles grâce à Amazing Bolt qui confirma son étendard de favori dans l’épreuve de clôture. Man Of His Word n’eut aucune peine à s’élancer en tête. Night Club tenta de lui disputer le commandement, mais Ségeon se ravisa vite et se contenta de suivre sur l’arrière-main du leader. Freedom suivit sagement en troisième position à l’intérieur d’Amazing Bolt. Patch Of Blue restait au contact et précéda Flaming Al, Barney Barnato, Legion Of Honour, American Emblem et Storm Alterno. Les choses se précisèrent avec l’attaque d’Amazing Bolt à environ 350 mètres de l’arrivée, mais il fut contraint de se rapprocher en épaisseur. A l’entrée de la ligne droite, il avait déjà débordé Night Club pour foncer sur le meneur. Freedom plongea à l’intérieur de Man Of His Word qui plafonnait, mais il ne put grand-chose face à l’accélération du favori. Bonne fin de course de Barney Barnato qui vint compléter le podium.