Les 10es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) ont pris fin vendredi, à Antananarivo à Madagascar, après six jours de compétition au cours desquels les athlètes de Madagascar, Maurice, La Réunion, Seychelles, Comores, Mayotte et Djibouti ont concouru dans les disciplines suivantes : athlétisme, tennis de table, judo, football féminin et handball masculin, mais aussi dans des activités jeunesses.
Comme lors des précédents Jeux, c’est l’athlétisme qui a été le plus gros pourvoyeur avec cinq médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze. Le judo a également tiré son épingle du jeu en remportant trois médailles d’or, une d’argent et cinq de bronze, alors que les pongistes ont eux obtenu deux médailles d’or et une de bronze. En revanche, les sélections nationales de football féminin et de handball masculin se sont fait humilier. Au final, Maurice a pris la deuxième place au classement général avec 10 médailles d’or derrière Madagascar (18 or), alors que La Réunion a terminé à la troisième place (7 or).
Des cinq médailles obtenues en athlétisme, on retiendra le beau doublé réalisé par la jeune Rodriguaise Claudia Bernard. Cette dernière s’est d’abord distinguée sur 100m haies avant de remporter le concours de la hauteur avec un saut de 1m65 devant la Seychelloise Natacha Cherry (1m65) et la Réunionaise Jade Paroix (1m55). L’autre mauricienne, nommément Christina Ratna, a elle pris la quatrième place avec une performance de 1m55. Un autre athlète rodriguais s’est illustré pour faire honneur au quadricolore, en la personne de Claudarel Louis, qui s’est imposé au poids.
Le porte-drapeau du Club Maurice, à savoir Jordan Christophe, a lui remporté la finale de la longueur, et ce, après avoir décroché la médaille de bronze au 100m. Quant à Nadir Tooraub, il a été sacré au 110m haies. Ali Dreepaul a, pour sa part, remporté l’argent au 200m, alors que la Rodriguaise Ann-Loa Léopold a obtenu le bronze sur 400m haies. Lors des épreuves de relais disputées à la dernière journée, soit vendredi, Maurice a remporté l’argent chez les garçons et le bronze chez les filles dans le relais mixte.
La sélection nationale de judo a également réalisé une bonne performance à ces 10es Jeux en obtenant trois médailles d’or, une d’argent et cinq de bronze. Les trois médaillés d’or sont Xavier Milazar (-60 kg), Danelito Perrine (+66 kg) et Tracey Durhone (+57 kg), alors que l’unique médaille d’argent a été remportée par Mc Dynèse Résidu dans la catégorie des moins de 50 kg. En revanche, Ivan Flora (-55 kg) et Shane Heerah (-60 kg), sur qui la Fédération mauricienne de Judo avait fondé des espoirs de médailles d’or, n’ont pu faire mieux que de prendre une médaille de bronze chacun. Les deux autres médaillés sont Mélodie Pierre Louis (-48 kg) et Gertrude Cupidon (-52 kg). La sélection féminine a aussi remporté une médaille de bronze dans le tournoi par équipe. À noter que c’est Madagascar qui a dominé le tournoi avec cinq médailles d’or en individuel et deux autres dans la compétition par équipe.
Deux médailles d’or pour les pongistes
En tennis de table, Maurice a remporté deux médailles d’or grâce d’abord à Pratna Jalim qui s’est imposée en finale simple face à sa compatriote Ruqayyah Kinoo, médaillée d’or lors du tournoi décentralisé de 2014 aux Seychelles, après la décision de la CJSOI de ne pas tenir les Jeux à Djibouti, ciblé par une attaque terroriste. Pratna Jalim s’est imposée par trois sets à un. L’autre médaille d’or a été décrochée dans le tournoi par équipe féminin, lundi, alors qu’Ivana Descann et Anastasia Chowree ont elles décroché une médaille de bronze dans le double dames. Chez les garçons en revanche, Maurice n’a pas été en mesure de tenir la cadence face à leurs adversaires malgaches et réunionnais. Zayyan Sheik Hossen n’a pu qu’atteindre les quarts de finale en simple. La Réunion s’est, elle, imposée en double dames et double mixte, alors que Madagascar a remporté le double homme et le tournoi par équipe masculin.
Si ces trois premières disciplines ont fait honneur au pays, en revanche, on ne peut en dire autant pour ce qui est du football féminin et du handball masculin. En football féminin d’abord, les joueuses de Jay Bhunjun ont été très médiocres, même si certaines d’entre elles avaient eu l’occasion d’être présentes lors des Jeux de Comores en 2012 et aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien de 2015, à La Réunion. Pire encore. Deuxième aux Comores, la sélection nationale féminine a cette fois terminé quatrième après une sévère défaite de quatre buts à zéro face à Mayotte, lors du match de classement.
À son premier match, Maurice a été battue par La Réunion sur le score de trois buts à un avant de s’imposer par un but à zéro face aux Comores. En demi-finale, les Mauriciennes n’ont rien pu faire pour barrer la route à Madagascar, qui s’est imposé par deux buts à zéro. C’est dire que le fonctionnement du football féminin mérite une sérieuse remise en question car, au train où vont les choses, il est clair que Maurice ne fera jamais le poids face aux autres îles de la région.
Le handball mauricien a également subi l’humiliation lors de ces 10es Jeux. On savait tous que les choses allaient être très difficile pour les joueurs de Ludovic Carré, mais de là à se faire battre par les Comores sur le score de 23 à 27, relevait de l’impensable. Même face aux Seychellois, les Mauriciens se sont fait dominer pour subir une nouvelle défaite de 13 à 27. Soulignons que lors de son premier match, Maurice avait été malmenée sur le score de 33 à 4 par La Réunion.