La nouvelle ne fera certainement pas plaisir à certains, mais voir Rodrigues participer aux Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports (CJSOI) en 2016 à Madagascar est bien d’actualité. Le Chef commissaire Serge Clair l’a annoncé, lundi après-midi au centre de la Culture et des Loisirs de Mon Plaisir à l’occasion de la remise d’un chèque de Rs 250 000 par Lottotech aux présélectionnés préparant les 9es Jeux des Iles de l’océan Indien de l’année prochaine, à l’île de La Réunion.
C’est dans son habituel et légendaire : « Ou kapav ou pas kapav ? » de ses débuts en politique en 1976 que Serge Clair a harangué l’assistance présente lundi à Mon Plaisir. Le temps d’un discours très motivateur aux jeunes présents, il a indiqué que des démarches ont été entreprises pour que Rodrigues puisse participer aux prochains Jeux de la CJSOI. « Nous avons demandé l’autoristion pour participer aux Jeux de la CJSOI. La lutte continue et il ne faut pas abandonner. Yes we can », a-t-il déclaré. « Ki fer certains pé bloke nous ? Mo pas conné. Avec élections qui pé vini dans Maurice, nous pou continué la guerre. Narien pas impossible kan nous trouve couma Christian (Legentil) ine gagne ene médaille l’or dans tournoi international judo », a-t-il ajouté avant de demander, une fois encore aux jeunes : « Ou kapav ou pas kapav. »
Le Commissaire de la Santé et des Sports, Ismaël Valimamode a confirmé les déclarations de son leader en précisant que Serge Clair a personnellement écrit au Premier ministre Navin Ramgoolam, il y a un moment déjà, pour demander que Rodrigues puisse participer aux Jeux de la CJSOI en tant qu’île. Dans les milieux concernés, on avance même que des développements très importantes sont à prévoir très prochainement. « Il était grand temps qu’on puisse donner cette chance à un maximum de nos jeunes Rodriguais. Rodrigues est une pépinière et cela, ils sont nombreux à Maurice à le reconnaître. Il n’y a qu’à voir nos performances aux Jeux de l’Avenir et de l’Espoir pour s’en rendre compte. Oui, l’heure est venue pour qu’on aille dans ce sens. Nous croyons fortement dans cette démarche », a-t-il déclaré.
Selon Ismaël Valimamode, la participation de Rodrigues aux Jeux de la CJSOI ne devrait poser aucun problème dans le sens où aucun hymne national n’est joué lors des compétitions. « Nous sommes plus que convaincus que Rodrigues trouvera sa place parmi cette jeunesse régionale », a-t-il fait remarquer. Il n’a également pas manqué de rappeler qu’en 2012, lors des 8es Jeux aux Comores, Maurice avait pour la première fois remporté ces Jeux grâce à la grosse performance du sauteur rodriguais Brice Pierre Louis qui avait été médaillé d’or au saut en longueur et au triple saut. C’était certes des Jeux à dimension réduite, mais pour le commissaire Valimamode, « l’histoire retiendra que c’est un Rodriguais qui a offert la victoire à la République de Maurice. »
« On ne peut pas tuer un idéal »
Pour le commissaire Valimamode, il est malheureux de constater que, très souvent, la démarche de Rodrigues est mal interprétée. « Certains disaient qu’on mélangeait la politique et le sport. Or, cela n’a jamais été notre démarche. Nous avons un idéal et certaines personnes ont voulu tuer cet idéal. Que ces personnes sachent qu’on peut éliminer une personne, mais qu’on ne peut pas tuer un idéal », a-t-il fait remarquer avant de réaffirmer que la participation de Rodrigues aux Jeux de la CJSOI est légitime par rapport aux injustices dont souffrent le sport et les sportifs rodriguais.
Dans ce même ordre d’idées, Ismaël Valimamode a rappelé que la demande de reconnaissance d’un comité régional olympique sportif (CROS) a été très mal compris. Car a-t-il ajouté, « Rodrigues n’a, à aucun moment, demandé la mise en place d’un comité olympique national comme certains ont voulu le faire croire aux plus hautes instances sportives. Nous n’avons jamais parlé d’indépendance, car nous faisons partie à part entière de la République de Maurice. Nous continuerons donc à militer pour avoir un CROS, car c’est un combat que tous les sportifs rodriguais considère de légitime. »