Il y en a eu pour tous les goûts à l’occasion de cette douzième journée : trois favoris, deux gros outsiders, et trois autres vainqueurs moyennement côtés. Trois écuries ont inscrit leur nom au tableau des vainqueurs. Il s’agit de Maigrot dont l’entraîneur célébrait son anniversaire, Maingard et Rousset, tandis que Perdrau et Merven ont pu tirer leur épingle du jeu. Au classement général, Gujadhur conserve la tête, mais voit son avance fondre comme neige au soleil sur Rousset qui réalisa la meilleure moisson de la journée avec, entre autres, la victoire de Captain Thriller dans l’épreuve phare. Grâce à son doublé, Johnny Geroudis conserve le tapis jaune, mais compte désormais 2 longueurs d’avance sur Ségeon, rentré bredouille. D’un autre côté, quatre jockeys, à savoir Sunil Bhundoo, Gaëtan Faucon, Jeannot Bardottier et Rehaze Hoolash, ont été sanctionnés après avoir été trouvés coupables d’interférence.
— Doublés de Maingard, Maigrot et Rousset
— Geroudis

The RBL Waterproofing Trophy constituait l’attraction phare de ce rendez-vous qui était disputée sur une distance de 1500m. Malgré sa récente défaite et sa ligne extérieure et en dépit du fait qu’il était aligné pour la première fois sur le parcours du jour, Captain Thriller offrait les meilleures garanties pour la victoire. Car cette fois, on ne voyait personne en mesure de lui disputer le commandement contrairement à sa sortie précédente où Allocation et Eskimo Roll lui avaient compliqué la tâche. Il faut aussi reconnaître que ce brillant élève était présenté dans une condition améliorée. Geroudis ne laissa pas passer sa chance pour renouer avec le succès sur ce fils de Captain Al qui enregistra sa quatrième victoire sur notre turf. Captain Thriller fut crédité de 1.30.70. Ce qui fait de lui le troisième vainqueur le plus rapide cette saison sur la distance derrière Il Saggiatore et Green Keeper.
De sa neuvième ligne, Captain Thriller déploya ses puissantes foulées dès l’ouverture des stalles et il prit un soft lead pour se rabbattre graduellement à la corde et s’assurer sa position favorite juste après le passage du but pour la première fois. Western Emblem était également sorti de son pas et ne fut pas bousculé pour se placer dans le dos du meneur afin de ne pas hypothéquer ses chances. Red Lucifer se rapprocha à son extérieur pour se retrouver sur l’arrière-main du favori. Ce dernier confirma qu’il était devenu plus maniable, car Geroudis parvint à mieux doser ses efforts. Du reste, il ne partit pas sur des aussi élevées que d’habitude. Abington évolua en quatrième position en one off devant Gamekeeper à l’extérieur de National Play, Alitalia, Galant Gagnant, Honour In Gold et Sharks Bay respectivement. L’allure s’endurcit à partir du poteau des 600m lorsque Geroudis fila les rênes de sa monture. Red Lucifer fut le premier à en payer les frais et fut vite repris par Western Emblem. Gamekeeper, plus en retrait, montrait également des signes de faiblesse. National Play et Alitalia attendaient la fin des false rails pour se manifester. Captain Thriller aborda la ligne droite finale avec de solides prétentions. Western Emblem était lancé au milieu de la piste, mais il lui était incapable de combler son retard sur le favori. National Play se montra plus percutant à l’intérieur, mais ce ne fut pas suffisant pour inquiéter le favori qui maintint le rythme bien que versant quelque peu à l’intérieur en fin de parcours. Alitalia conclut honorablement pour compléter le quarté. Gamekeeper termina, lui, au trot et son entraîneur fut avisé par le vétérinaire que le cheval devait être mis à la retraite.
Rachat pour Captain Thriller et confirmation pour Cheerful News. Ce dernier qui demeurait sur deux victoires consécutives, continua sur sa lancée dans The J. Philippe Lagesse Cup où Carcassonne faisait figure d’épouvantail suite à ses trois victoires d’affilées. L’alezan entraîné par Raj Ramdin évoluait dans une valeur nettement supérieure cette fois et se contenta de la deuxième place à l’arrivée. Geroudis mit à profit le bon pas initial de sa monture pour prendre les choses en main dès les premières encablures. Mohican lui disputa le commandement dans la première ligne droite, mais Cheerful News conserva l’avantage de la corde jusqu’au poteau des 1200m. On était parti assez vite et le peloton s’était étiré, mais une fois en tête, Burke prit le soin de réduire l’allure. Ce qui fit que les chevaux à l’arrière, dont Royal Day qui suivait en dernière position, se montrèrent ardents. Bardottier préféra lui filer les rênes pour lui permettre d’améliorer sa position dans la courbe. Dans la descente, il était déjà quatrième derrière Mohican, Cheerful News et Lividus, et précédait Double Dash, Wing Man, Count Me In, Carcassonne et So Raven. Royal Day continua sa progression en one off vu que Mohican imprimait un train de sénateur, mais une fois à la hauteur de Cheerful News, ce dernier déboîta pour le contraindre à évoluer plus en épaisseur. Cheerful News aborda la ligne droite finale en tête. Carcassonne était alors sixième, lancé par Neisius au milieu de la piste et il était évident qu’il n’allait pouvoir disputer la victoire. Lividus sembla pouvoir jouer un rôle intéressant, mais il fut victime d’interférence peu après le poteau des 200m. L’incident se produisit lorsque Royal Day, mis sous pression, versa à l’intérieur sur environ huit foulées. Il gêna au passage Lividus qui entra en contact avec Mohican qui, à son tour, gêna Double Dash qui se rapprochait vivement à la corde. Considérant la sévérité de cette interférence à l’encontre de Lividus, Royal Day fut rétrogradé de la deuxième à la quatrième place au profit de Carcassonne et Lividus. Cheerful News qui était imperturbable à l’avant maintint le rythme pour réussir le three in a row. Jeannot Bardottier fut, lui, trouvé coupable d’interférence et fut sanctionné d’une suspension d’une semaine et d’une amende de Rs 25 000.
Catch The Gers vainqueur à 59 contre 1
L’épreuve de clôture fut également marquée par un incident dans la ligne d’arrivée et vit la victoire de Catch The Gers, extrême outsider à Rs 6000. Les commissaires des courses annoncèrent une enquête d’office avant que Mathys Odendaal ne loge une objection contre le gagnant. Cependant, les résultats furent maintenus, les Racing Stewards estimant que l’incident de Mc Naught n’avait pas refait assez de terrain sur le vainqueur, que l’interférence s’était produit à 50m de l’arrivée et que l’incident did not materially affect the result of the race. Cependant, l’apprenti Hoolash fut trouvé coupable de careless riding sous le rule 160 A (e) et écopa d’une semaine de suspension. En voyant Catch The Gers insister pour se placer aux avants postes, on pensait qu’il allait faire le jeu de son compagnon d’écurie Imperial Palace qui manqua son départ. D’autant que la monture de Hoolash creusa vite l’écart sur le favori Tizaloochee. Ce dernier comptait un peu plus de 4 longueurs de retard sur le meneur au poteau des 600m. Le reste du peloton était composé de Mc Naught, Cassido, Obama, Tangerine, Jet Force, Tame The Tiger, Imperial Palace et Baron Blixen dans cet ordre. Tizaloochee se rapprocha dans la courbe et à l’entrée de la ligne droite, on pensait qu’il n’allait faire qu’une bouchée du fuyard, d’autant que Catch The Gers commençait à pencher sur sa droite, mais lorsqu’il trouva appui avec les barres intérieure, il repartit sous les sollicitations de son cavalier pour contrer l’assaut du favori. Mc Naught qui tentait de s’infiltrer à la corde, vit le passage se refermer devant lui à 50m du but, et il ne put prolonger son effort jusqu’au bout.
Mathis Odendaal s’était signalé plus tôt sur Teamog qui renversa tous les pronostics dans la quatrième épreuve où Tamworth, I Am What I Am et Ipse Dixit étaient les plus chuchotés. Il y eut lutte pour le commandement, mais c’est Traianius qui s’empara de cette position convoitée par Mathafa, Sky Link, Naughty Prince et Ipse Dixit. Après avoir insisté sur environ 300 mètres, le coursier de l’écurie Merven se résigna à suivre en sixième position, mais il était toujours condamné en troisième épaisseur par Teamog et Naughty Prince. Ségeon lui demanda un nouvel effort peu après le premier passage du but. Ipse Dixit tenta de contourner le peloton pour se porter à l’extérieur du meneur dans la descente, mais Sky Link défendit sa position pour condamner la monture de Ségeon en épaisseur. Traianius durcit le rythme au poteau des 600m. Sky Link fut le premier à en faire les frais. Naughty Prince fut déboîté à son extérieur afin de pouvoir progresser, tandis que Teamog se rapprocha à l’intérieur dans la courbe lorsque Mathafa quitta les barres. La casaque de l’écurie Rousset était lancée en trombe en épaisseur. Traianius céda dans la ligne droite. Naughty Prince fit impression à l’intérieur de Tamworth, mais ne put prolonger son effort jusqu’au bout. Teamog qui avait bénéficié du chemin le plus court, se mêla également à la lutte finale, tandis que I Am What I Am était visiblement trop en retrait pour disputer la victoire. Une belle empoignade s’ensuivit entre Geroudis et Odendaal. Le jockey de l’écurie Rousset semblait pouvoir forcer la différence, mais Teamog se montra le plus percutant pour franchir la ligne d’arrivée avec une encolure d’avance.
Hugues Maigrot s’offrit le doublé pour son anniversaire puisqu’auparavant Indigo Blue lui avait offert une précieuse victoire. Ce coursier qui était aligné pour la deuxième semaine consécutive, est parvenu à vaincre le signe indien au Champ de Mars à sa vingt-troisième tentative. S’il était parti trop vite à sa dernière sortie sur 1850m sous la conduite de Rehaze Hoolash, son cavalier du jour Nitish Oodith opta d’évoluer en attentiste dans le dos de Mabrook en dépit du fait d’avoir hérité de la deuxième ligne et laissa la lutte pour le commandement à Fire Wire, Good Time Charlie et Boom Boom Mancini qui se remit vite sur ses jambes après un mauvais départ. Go Spook était sixième devant Sherwani, Fearless Thomas, Chetak et Mustarsel respectivement. Le pensionnaire de l’écurie Foo Kune imprima une allure relativement rapide et au poteau des 1000m, il comptait déjà environ 3L sur Boom Boom Mancini. L’écart se creusa dans la descente, mais le peloton se rapprocha à partir de la route lorsque Good Time Charlie commença son effort. Cependant, il fut contraint d’évoluer en épaisseur. Fire Wire aborda la ligne droite avec un léger avantage, mait fut vite accroché par le pensionnaire de l’écurie Allet. Ce dernier fit figure de vainqueur à mi-ligne droite, mais c’était sans compter avec Indigo Blue qui s’amena en force à la corde. La monture de Oodith faillit ne pas obtenir le passage vu que Fire Wire versa quelque peu à l’intérieur, mais l’apprenti Vyapooree redressa sa monture à temps. Ce qui permit à Indigo Blue d’émerger à quelques dizaines de mètres de l’arrivée.
Le duel annoncé entre Manta Ridge et Captain Tempest n’a finalement pas eu lieu dans la deuxième épreuve. Le représentant de l’écurie Perdrau le fit assez facilement à l’issue d’une sage course d’attente signée Brandon Morgenrood. Manta Ridge fut le plus rapide à l’ouverture des stalles, mais il laissa partir Paul Do Mar qui insistait. Raga Muffin se plaça vite sur l’arrière-main du meneur qui réduisit l’allure une fois assuré du commandement. Wave Dancer qui était condamné jusque-là en troisième épaisseur continua sa progression pour prendre le relais en tête à 800 mètres de l’arrivée. Captain Tempest se montra ardent aux environs du Tombeau Malartic, ce qui poussa sans doute Faucon de le déboîter pour contourner les meneurs pour se placer sur l’arrière-main de Wave Dancer. Mansour ne broncha pas et attendit les derniers 250m pour déboîter sa monture. L’issue ne fit pas longtemps de doute. Une fois le nez devant, Captain Tempest demeura sans accélération. Raga Muffin se montra, lui, plus percutant, mais c’est Manta Ridge qui fit la meilleure impression, s’infiltrant entre les deux. En quelques foulées, l’élève d’Alain Perdrau combla son retard et sous la conduite de son cavalier, il s’imposa assez facilement devant Raga Muffin.
Master Mascus à la hauteur de sa réputation
Vu sa dixième ligne, on n’accordait qu’une chance secondaire à Piquet dans la troisième épreuve. Mais ce handicap, Gaëtan Faucon le surmonta avec une facilité déconcertante. Le Français demanda un effort à sa monture à l’ouverture des boîtes. En quelques foulées, il se porta à l’extérieur de African Dancer et Sunday Monday également véloces, mais Faucon n’obtint pas une forte résistance de Morgenrood et Ségeon pour se placer à la corde après environ un furlong seulement. Une fois les choses en main, le jockey de l’écurie Maingard laissa souffler sa monture sans toutefois réduire l’allure. African Dancer suivit en deuxième position à l’extérieur de Sunday Monday, devant Torero, One And Only, Made Of Steel en épaisseur, Zhan Hu, Highland Jet et Darcy’s Arcy dans cet ordre. Ce dernier commença son effort à la rue du Gouvernement, se rapprochant en épaisseur dans la dernière courbe. African Dancer donna longtemps impression de pouvoir revenir sur le meneur à n’importe quel moment, mais une fois l’ultime ligne droite entamée, il fut incapable d’accélérer. Piquet était toujours en main et lorsque Faucon le sollicita franchement, il sortit un joli coup de reins pour repartir. Torero était lancé à l’extérieur tout comme Darcy’s Arcy. Ce dernier dut être redressé par Joorawon à 75 mètres de l’arrivée vu qu’il versa à l’intérieur. Il se contenta de la deuxième place à l’arrivée. Single Tempo se rapprocha vivement à la corde pour compléter le podium.
Ricky Maingard et Gaëtan Faucon enregistrèrent leur doublé de la journée grâce à Master Mascus qui se montra à la hauteur de sa réputation sud-africaine en frappant d’entrée sur notre turf. Comme il fallait s’y attendre, Juanfra s’élança en tête dès l’ouverture des stalles. Steel Of Approval vint se porter en deuxième position devant Freedom qui évoluait à l’intérieur de Master Mascus. From My Heart suivait à l’extérieur de Burberry devant Pablo que Benedict Woodworth avait eu du mal à contrôler dans la première courbe, Dominion Legacy et Pleasing Dancer. Les choses se précisèrent à 350 mètres de l’arrivée lorsque Faucon déboîta Master Mascus dans le dos de Steel Of Approval. Le favori se rapprocha en l’espace de quelques foulées.  Juanfra fit de la résistance, mais de toute évidence, il n’était pas à la mesure du favori. Ce dernier donna un joli coup de reins pour faire la différence, Faucon se permettant même le luxe de baisser les rênes à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. From My Heart  qui effectuait sa reprise, conclut honorablement pour prendre la deuxième place.