Plusieurs magasins ont déjà ouvert leurs portes à l'instar de Galaxy

– … en attendant son inauguration officielle ce jeudi

– Nicolas Vaudin, MD, « Le terminal urbain sera un “game changer” pour Port-Louis »

Les choses s’activent sur le site du tout nouveau complexe commercial de la rue Edith Cavell, à Port-Louis, 246 Edith Cavell Court, en prévision de la grande ouverture officielle, prévue pour ce jeudi 5 décembre. Plusieurs emplacements commerciaux ont déjà ouvert leurs portes, à l’instar de Galaxy, Mado ou encore PatelOptics, tandis que plusieurs autres ouvriront dans les jours qui viennent. « La beauté de ce site, c’est que ce n’est pas un Mall, c’est du “high street shopping” », souligne Nicolas Vaudin, Managing Director de Lavastone Properties, qui est à l’origine de ce projet, également actionnaire du consortium Victoria Station Ltd, qui développe le projet de terminal urbain.

Parmi les magasins du 246 Edith Cavell Court, il y a aura des marques internationales et locales, à l’instar de The Wine Store, Mado, Galaxy, et de magasins de vêtements comme Springfield et Cortefiel, pour ne citer qu’eux. Satisfait de l’évolution des derniers travaux de finition en cours sur le site, il ajoute que ce complexe « apporte pas mal de nouveautés par rapport à ce qu’il y a déjà » dans Port-Louis. « Nous avons misé sur l’éclairage, un facteur qui contribue également à attirer les gens. »

Le 246 Edith Cavell Court est un projet évalué à Rs 500 millions. Développé sur trois niveaux, il comprendra une section “Retail” et une section restauration, sans oublier des espaces bureaux. Dans la partie “Retail”, tout comme dans la restauration, le 246 Edith Cavell Court accueille des opérateurs connus dans leur domaine. En outre, le complexe prévoit un espace dédié à l’art et la culture, et compte bien promouvoir les artistes mauriciens. Quant à ses espaces bureaux, ils offrent, selon Nicolas Vaudin, « un cadre de travail différent de ce qu’offre Port-Louis habituellement ». D’autant que le complexe propose plusieurs facilités en un seul lieu. Parmi les locataires des espaces bureaux, Lavastone Properties devrait signer un contrat cette semaine avec un cabinet d’avocats.

Le nouveau complexe vise à contribuer et redynamiser la vie port-louisienne, même au-delà des horaires de travail, et ce dans le contexte de la création du Victoria Urban Terminal, du métro, du Caudan Arts Centre et du projet d’aquarium, notamment. « Il y a de réels efforts du gouvernement et du secteur privé pour régénérer Port-Louis », constate Nicolas Vaudin. D’ailleurs, Lavastone Properties fait partie des actionnaires de la Victoria Station Ltd, promoteur du projet Victoria Urban Terminal, aux côtés d’IBL, de General Construction, de la Rose Hill Transport, d’Innodis et de PAD, notamment.

« Nous sommes très excités par ce projet de terminal urbain, qui sera un “game changer” pour Port-Louis. Ce projet participera à la régénération de la capitale, qui devra “compete” avec les Smart Cities. Par ailleurs, les usagers ne le remarquent pas forcément, mais il faut dire que la fluidité du trafic dans Port-Louis s’est aussi beaucoup améliorée et que les infrastructures qui ont été construites ces dernières années ont un impact très positif sur la capitale. »30