La montée en puissance de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) a été stoppée nette à la fin de cette année 2014. Troisième en 2010, puis deuxième en 2011 avant de terminer sur la plus haute marche du podium en 2012 et l’année dernière, cette fédération a connu une grosse chute cette année. Elle passe, en effet, de 9 points à 6 points et perd, par la même, sa première place pour se retrouver en troisième position. Une chute inquiétante pour une discipline qui avait pourtant démontré une réelle détermination et motivation pour avancer vers le progrès.
Qu’est-ce qui explique cette situation ? La raison est toute simple. Car en octobre dernier, cette fédération, pourtant saluée à plusieurs reprises pour sa solidarité, a failli exploser. La cause : des conflits internes. Conséquences : le président Jérémie Rousseau a démissionné. Il a préféré prendre ses distances de la discipline au lieu d’assumer ses responsabilités jusqu’au bout. Même s’il n’a pas donné les raisons de son départ, nous avions appris que des problèmes minaient cette fédération de l’intérieure.
Le plus grave, c’est qu’après tout ce remue-ménage, aucun membre de la fédération et encore moins le président par intérim, à savoir Allan Naraidoo, n’est venu de l’avant pour clarifier une situation déjà très floue. A la place, on s’est muré dans un profond silence. Ce qui n’a pas manqué d’amplifier les doutes autour de scandales évoqués par certains au sein de la fédération. C’est d’ailleurs justement en raison de cette absence de communication et de ce manque flagrant de transparence que la FMKBDA a perdu autant de points, voire de crédibilité.
En revanche, au niveau des performances, on n’a pas de grand reproche à faire dans la mesure où les tireurs ont tous fait leur part du boulot. Le jeune Rodriguais Linley Perrine a brillé avec une médaille d’argent lors des derniers championnats du monde juniors en Italie, alors que  James Agathe a décroché l’or à la Coupe du monde en Hongrie. Une compétition au cours de laquelle Burtlan Simisse a obtenu une médaille d’argent, alors que Fabrice Bauluck et Facson Perrine ont tous deux décroché une médaille de bronze. Facson Perrine a même décroché une médaille d’or aux Championnats d’Afrique au Cameroun.
Au niveau de l’organisation de ses compétitions, la FMKBDA a fait ce qu’il fallait pour respecter ses engagements envers ses licenciés. Elle a organisé divers championnats nationaux, sans oublier les tournois à l’intention des jeunes. Espérons que les responsables prendront les taureaux par les cornes pour remettre de l’ordre au sein de la fédération et assainir une situation encore flou.