Les organisateurs de la 3rd World Chinese Conference — la Fédération des sociétés chinoises avec le soutien du ministère des Arts et de la Culture et de l’Ambassade de Chine à Maurice — se disent satisfaits du déroulement des activités dans le cadre de cet événement qui s’est étalé sur quatre jours la semaine dernière. « Il y aura certainement des retombées positives dès l’année prochaine », soutient le secrétaire de la Fédération, Mario Hung Wai Wing, dans une déclaration au Mauricien en milieu de semaine.
« Nous sommes très satisfaits. Cela a été un succès sur toute la ligne », a fait ressortir Mario Hung au Mauricien. Cette troisième conférence internationale a attiré 600 participants dont 250 venant de l’étranger. Une grosse majorité a fait le déplacement de la Chine (de Beijing, Shanghai, Fo Shan et Quanghzou.) Les autres participants viennent d’une vingtaine de pays de la diaspora. Le secrétaire de la Fédération observe que l’objectif principal de cet événement est de leur permettre d’utiliser Maurice comme un tremplin entre la Chine et l’Afrique. M. Hung Wai Wing note qu’à l’invitation du ministère du Tourisme et des Loisirs, la CCTV a couvert la conférence qui a déjà été diffusée sur ses chaînes. « Ceci aidera certainement à avoir des retombées positives », affirme-t-il. « C’est une fenêtre sur Maurice », ajoute-t-il.
Selon le secrétaire de la Fédération, en cette période de crise, « il faudrait davantage de vols directs de Maurice sur la Chine d’autant que les Chinois sont de grands voyageurs ». Il observe d’ailleurs que deux vols directs par semaine sont annoncés sur Shanghai à compter de janvier 2013. Cette annonce a été faite par le ministre du Tourisme et des Loisirs, Michaël Sik Yuen, lors de son intervention à la conférence jeudi dernier.
Survolant la situation touristique à Maurice, Mario Hung Wai Wing constate que pour attirer plus de Chinois, il convient d’apporter quelques modifications au niveau du produit proposé, notamment une cuisine plus proche de celle des touristes chinois. « On a remarqué que la cuisine est très importante pour les Chinois. Il faudrait aussi leur proposer des activités comme le karaoké, des massages et spas de même que des casinos, surtout pour les plus âgés. La plage et la mer ne sont pas ce qu’ils recherchent. » Selon notre interlocuteur, ce sont aussi des produits qui intéressent les jeunes couples.
Au niveau des affaires, l’on note la participation du Sud-Africain Wang Longshui, président de la Chinese General Chamber of Commerce in Africa, du Seychellois James Quincy Liao, président de la World Chinese Entrepreneur General Association, de Ken Poonoosamy du Board of Investment, de Karl Mootoosamy de la Mauritius Tourism Promotion Authority et de Kee Cheong Li Kwong Wing, président de la Mauritius International Trust Co (MITCO).
Si une majeure partie de la conférence était axée sur le tourisme et les affaires, l’éducation et la culture ont aussi dominé les rencontres avec la participation des chercheurs et des universitaires. Parmi, l’on compte le doyen de la faculté des langues et de la culture de Beijing, Zhou Feng, qui a parlé de la diffusion de la langue chinoise à travers le monde. Le directeur de la Nanhai Sports Bureau, Guan Runxiong est intervenu, lui, sur les danses du dragon et de lion et sur les arts martiaux. Le professeur Siu-Leung Lee, un docteur chinois a parlé des Chinois avec Colombe soit en 1602. Le professeur Jocelyn Chan Low a quant à lui fait un exposé sur le thème « Connecting the past and the future : Why the stele project ? ». Des conférences sur l’expérience des Chinois dans la diaspora ont également dominé ces journées.
Mario Hung Wai Wing indique qu’au niveau de l’éducation, avec la demande croissante pour des formations en mandarin, la Chinese Middle School est désormais dotée d’une nouvelle salle qui pourra accommoder 150 élèves additionnels ; une initiative du président de la Fédération des sociétés chinoises, Tang Yun Sing. Selon le secrétaire de la Fédération, à ce jour, la Chinese Middle School qui célèbre cette année ses 100 ans, accueille 350 élèves et compte douze professeurs. Notre interlocuteur indique que l’école est ouverte à toutes les communautés. Par ailleurs, il indique que la Chinese Culture House, à Baie-du-Tombeau, sera bientôt inaugurée par le Premier ministre, Navin Ramgoolam. De nombreuses activités s’y tiendront dont des cours de mandarin. Elle comptera une salle pouvant accueillir 800 personnes pour un banquet et jusqu’à 1 500 pour un spectacle, fait-il ressortir.
Par ailleurs, dans le cadre de cette conférence deux troupes chinoises ont fait le déplacement de Fo Shan et de Beijing. Elles ont offert un spectacle jeudi soir à l’occasion du banquet qui a eu lieu au Centre Swami Vivekananda, à Pailles. Vendredi, elles étaient au J&J auditorium à Phoenix pour une soirée de gala.