La Burundaise Lydia Nsekera est devenue, hier lors du 63e Congrès de la FIFA au Swami Vivekananda International Convention Centre, la première femme à être élue au sein du comité exécutif de la FIFA.
Événement historique pour Lydia Nsekera qui fait son entrée par la grande porte au comité exécutif de la FIFA. C’est la première fois qu’une femme accède à cet échelon de la hiérarchie. Après avoir été cooptée dans le comité exécutif en 2012 pour le congrès à Budapest, Lydia Nsekera, présidente de la Fédération burundaise de football, décroche une place dans le comité comme 25e membre. La Burundaise était en concurrence avec Moya Dodd, de l’Australie, et Sonia Bien-Aimé des îles Turques-et-Caïques. Sur 203 bulletins valides, la candidate de la CAF a obtenu 95 votes contre 70 à Dodd et 38 à Bien-Aimé.
« Je suis très contente. L’élection d’une femme à ce niveau est significatif. C’est un très bon début pour la gent féminine. Je dois remercier tous ceux qui m’ont soutenue et je remercie le président Blatter d’avoir apporté une proposition en faveur de l’élection d’une femme au comité », a-t-elle déclaré, comblée.
Lydia Nsekera a ajouté que son élection permettra à d’autres femmes d’intégrer le comité exécutif. Il se pourrait qu’une ou deux femmes soient élues la prochaine fois. De leur côté, Moya Dodd et Sonia Bien-Aimé feront partie du comité exécutif mais en tant que membres cooptés jusqu’au prochain congrès prévu en juin 2014 à São Paulo.
Sepp Blatter vise à intégrer davantage de femmes aux postes de responsabilité de l’instance dirigeante du football mondial. Cet événement marque du coup une étape importante dans le processus de réforme engagé par la FIFA depuis ces deux dernières années.
Moya Dodd est une ancienne internationale australienne. Après avoir fréquenté les rangs de l’équipe nationale pendant neuf ans, elle est devenue la première femme à siéger au comité exécutif de la Fédération australienne de football. Elle a depuis gravi les échelons au niveau continental. Elle est vice-présidente de la Confédération asiatique de football. Sonia Bien-Aimé, secrétaire générale de la Fédération de football des îles Turques-et-Caïques (archipel des Antilles), a estimé que la décision de la FIFA d’inclure une femme au sein de son comité exécutif est un grand bond en avant.
Selon les délégués, le 63e Congrès de la FIFA à Maurice fera donc date dans l’histoire de la représentation des femmes au sein de la famille du football. Les 208 associations membres ont largement approuvé (à 99%) la réforme des statuts de la FIFA 2013 et particulièrement l’article 24 alinéa 3, qui propose une candidate pour le poste de membre féminin du comité exécutif.