Après le retrait de Tales Of Bravery, c’est Albert Mooney qui fait figure de favori dans cette épreuve principale. Ce qui n’est pas illogique car le hongre de l’écurie Rousset vient de renouer avec le succès. Mais il sera cette fois piloté par Nishal Teeha, Johnny Geroudis ne pouvant monter à 55, 5 kg. La question qui se pose est si le Mauricien pourra faire aussi bien que le Sud-Africain pour mener le favori vers un quatrième succès au Champ de Mars. La réponse est oui, car ses adversaires du jour sont tous à sa portée.
À bien voir, la tâche de Nishal Teeha n’est pas aussi compliquée que cela pourrait paraître du fait qu’il montera Albert Mooney pour la première fois en compétition. En jetant un coup d’oeil sur les places dans les stalles, on trouve le cheval de Gilbert Rousset placé au premier couloir. Tout ce que son jockey aura à faire c’est de prendre le meilleur départ possible et par la suite choisir la meilleure option. Au cas où aucun adversaire ne vient lui disputer le commandement, il pourra imposer son rythme mais, au cas contraire, il devra prendre la décision de se placer dans le sillage du meneur et attendre la ligne droite finale pour accélérer.
Pour la position tête et corde, ils sont deux qui ont déjà montré des aptitudes, Ashanti Gold et Mining Prospect. Toutefois, le premier a l’avantage de la ligne avec le numéro deux contre le huit au représentant de l’écurie Maigrot. Il n’est pas exclu que Hot Rocket se mette de la partie pour contourner le handicap de sa septième ligne. Pour Ashanti Gold, le mieux sera de pouvoir imposer sa loi et accélérer quand il le voudra. Mining Prospect et Hot Rocket devront essayer de trouver la position adéquate. En ce qui concerne Albert Mooney, le plus important sera que la course soit courue dès l’ouverture des stalles.
On pense que les autres engagés de la course ne pourront que se manifester au finish. Le premier qui vient en tête est le Foo Kune de service, Bottom Dollar, qui avait joué de malchance à sa dernière tentative. Il s’était retrouvé enfermé avant la dernière courbe et ne put se libérer qu’à 200m de l’arrivée. Pendant ce temps, Albert Mooney avait pris le large pour ne jamais être rejoint. À la faveur d’un bon parcours cette fois, il a le droit d’espérer pouvoir retourner la situation en sa faveur.
On trouve que Casey’s War ne part pas battu d’avance. Sa dernière tentative doit tout simplement être ignorée. Mais il aura quelque part le désavantage de rendre entre 3 et 7 kg à ses adversaires. Ce qui n’est pas une mince affaire, surtout si la course est réduite ou si le retard accumulé dans la partie initiale se chiffre à plusieurs longueurs. On aurait aussi peut-être tort de ne pas croire dans les chances de Soweto Slew, mais il faut néanmoins reconnaître que sa tâche ne s’annonce pas facile. La victoire, elle, se jouera entre Albert Mooney et Bottom Dollar mais on préfère les chances du premier nommé.
Rasheed pour doubler la mise
Ils ne sont que sept pour convoiter The Champ de Mars Cup sur 1850m dans une épreuve où Dimaond Light est une première chance. Mais on lui préfère la candidature de Rasheed, qui vient d’ouvrir son palmarès et qui est plus frais physiquement. Ce qui sera intéressant de savoir est qui mènera le peloton. On retrouve Makes Me Wonder placé plus proche de la lice avec l’as tandis que Governor General a hérité du couloir 5. Makes Me Wonder s’est déjà montré véloce mais il est possible que le cheval de l’écurie Rousset soit plus prompt à bondir des stalles. Selon nous, ce sera la meilleure tactique à adopter pour avoir les meilleures chances. Mais si Makes Me Wonder le contre, il devra se contenter de suivre le leader et sera alors mieux servi s’il parvient à trouver une position à la corde. On ne sait quel sera le comportement de Why Worry, d’habitude ardent mais qui pourrait se relaxer car il est capable de se placer dans le sillage des chevaux de tête. Rasheed a aussi intérêt à se placer devant Diamond Light. Il est mieux placé que la monture de Benedict Woodworth. Le parcours rallongé n’est pas pour lui déplaire. Plus c’est long, plus c’est mieux pour lui. L’écurie Merven engage également King’s Guard, qui avait participé à un 1000m à sa dernière tentative. Il passe directement à un 1850m et la logique voudrait que ce ne soit pas la bonne transition. Mais on pense qu’il en a profité pour travailler sa pointe de vitesse finale et pourrait jouer un mauvais tour aux favoris. Mais Rasheed demeure notre favori.
La première épreuve pourrait quant à elle permettre à Absalom d’ouvrir enfin son palmarès, lui qui a souvent été malchanceux jusqu’ici. Pas plus tard que lors de sa dernière tentative, il avait été forcé en troisième épaisseur durant le parcours et cela ne l’avait pas empêché d’accrocher la troisième place à moins d’une longueur du vainqueur. S’il obtient un meilleur parcours cette fois, la victoire sera à sa portée. Mais rien n’est gagné car Captain James Cook n’a pas encore dit son dernier mot, lui qui vient tenter sa chance dans une valeur inférieure après un repos de quelque dix semaines. Il s’est présenté dans une bonne forme à l’entraînement et devrait faire l’arrivée. Wing Man devrait aussi être présent pour animer l’emballage final. Il reste sur un facile succès et il est maintenant connu qu’il doit passer à la vitesse supérieure avant la dernière courbe pour avoir les meilleures chances. Deuxième derrière Wing Man lors de la 32e journée, Captain Matthew devrait être plus à l’aise avec les 250m de moins. Mais il ne devra pas être trop distancé dans la partie initiale. Point Of Policiy, lui, devrait changer de tactique, à condition qu’il prenne un bon départ. S’il se place tranquillement à la corde, il faudra compter avec lui. On retiendra par ailleurs la candidature de Highland Jet, même s’il court toujours après sa première réussite au Champ de Mars.
Traianius est le favori de la septième épreuve mais il devra se méfier d’Iwayini, qui pourrait se retrouver seul à l’avant et ne pas être rejoint. Hugues Maigrot doit pertinemment savoir pourquoi il a préféré engager son cheval dans cette épreuve plutôt que dans une valeur inférieure. Iwayini se retrouve avec une charge de 55 kg seulement, et quand on sait qu’il est un petit gabarit, cela ne peut qu’être à son avantage. S’il avait été aligné dans la troisième épreuve, il aurait eu à porter pas moins de 60 kg. S’il est vrai qu’il monte en valeur, il est aussi vrai de dire qu’il aura une course plus facile. Mark Neisius devrait logiquement opter pour la tête de la course et essayer de réduire l’épreuve au maximum. S’il peut le faire sans être inquiété, ses adversaires ressentiront la différence de poids qui existe avec le poids léger. Côté tactique, on se demande qui d’entre ces derniers pourra tenter quelque chose avant la ligne droite finale. À bien voir, on ne trouve aucun adversaire. Traianius, qui devrait néanmoins suivre le meneur de près, aura à sortir le grand jeu. Slinga Malinga et autre Ridge Too Far devront se contenter de se battre pour les accessits.
Tube Wave est le meilleur finisseur
Les stalles affichent complets dans la cinquième course où Tube Wave, Deux Fabuleax, Rulerofmyheart et Direct Approach font partie des chevaux les plus en vue. Si on regarde de plus près les dernières courses des engagés, celle qui nous a le plus impressionné est sans nul doute la victoire de Rulerofmyheart, qui avait tout simplement écrasé ses poursuivants. Mais voilà, Rulerofmyheart n’a pas été gâté par le tirage au sort des lignes et il aura à compter avec des chevaux rapides placés à son intérieur. Sera-t-il aussi performant en venant au finish ? That’s the question. Deux Fabuleax, même sans les oeillères, est capable de s’installer en tête. Il sera piloté par Nishal Teeha et non par Johnny Geroudis. Son avantage est qu’il a gagné en étant associé au cavalier mauricien. L’important pour lui sera de ne pas faire des siennes et de prendre un bon départ. In Position ne devrait pas être trop loin. Tube Wave pourrait aussi suivre de plus près, à condition qu’il prenne un bon départ. Mais il semblerait qu’on ne parviendra pas à contourner ce problème. Toutefois, s’il arrive à se positionner plus proche de la tête de la course, il ne faudra pas aller chercher plus loin pour trouver le vainqueur. On est aussi d’avis que Direct Approach devrait être plus à l’aise avec les 250m de moins. Robbie Burke devrait être capable de le placer dans le dos d’un adversaire qui sera en mesure de l’emmener le plus loin possible. Pour une place dans le quarté, il y a Mathafa, qui est resté à l’état de promesses, et Tigger, qui peut bien terminer.
The Bevelry Hills Plate ne devrait pas échapper à l’un d’entre Destiny’s Tale ou Democratic Man, qui sont les deux seuls spécialistes du parcours. Au départ, c’est le cheval de l’écurie Allet qui a obtenu la meilleure ligne et il est capable d’aller jusqu’au bout. Democratic Man s’est déjà montré rapide mais devrait se contenter de suivre le meneur et d’essayer de le remonter par la suite. On a placé American Emblem comme une possibilité pour les places pour la bonne et simple raison qu’il a déjà accroché une troisième place sur le parcours. Dans un bon jour, Don’t Tell Mama, qui bénéficie d’une remise de 4 kg, est capable de bien faire. Il est à noter que l’écurie Foo Kune aligne Into Beep, un cheval qui avait gagné sur 1000m en Afrique du Sud et qui sera à sa toute première participation sur le parcours au Champ de Mars. On demandera aux turfistes de ne pas le négliger complètement.
Après avoir battu Rear Admiral sur 1500m, Ruby King s’annonce comme un os dur dans The Chica Cup. Toutefois, cette épreuve est loin d’être jouée car les prétendants sont nombreux. On remarque que Strike Again retrouve une valeur où il est nettement déclassé. Pour essayer de compenser son lourd handicap, son entraîneur a décidé de l’associer à Rakesh Bhaugeerothee, qui bénéficie d’une remis de 1, 5 kg. Mais on ne peut prétendre savoir si cela sera suffisant pour le faire renouer avec le succès. Il pourrait néanmoins être tenté de prendre les devant si jamais il se montre le plus rapide au départ. On peut aussi proposer cette intention à Unbridled Joy, même si le parcours pourrait s’avérer un peu court pour ses aptitudes. Days Of Yore, lui, se retrouve mieux loti après l’exercice des retraits avec le numéro 5 dans les stalles. Le voir tenter quelque chose reste possible mais tout dépendra de ce qui se passera dans la partie initiale. Et au cas où il y a une éventuelle lutte à l’avant, cela devrait faire l’affaire de Darcy’s Arcy, que son entraîneur a préféré confirmer dans cette course. Pour notre part, on croit le nouveau Nothing Compares capable de démarrer sur une excellente note sur ce qu’il a laissé entrevoir à l’entraînement. C’est un sprinter-miler qui devrait être à l’aise sur le parcours du jour pour une reprise. Il a été longuement et patiemment entraîné. Si la décision a été prise pour qu’il débute sa campagne en cette fin de saison, c’est qu’il a une chance de l’emporter, d’autant que son établissement peut décrocher la timbale à la fin de la saison.
Polar Royale s’est montré en progrès
La ligne est toujours importante dans le genre d’épreuve telle ce sprint de 1365m. Catch The Gers, nanti de l’as, paraît idéalement placé pour diriger les opérations. Il nous a paru proche de son meilleur niveau à l’entraînement et on ne peut ignorer ses chances. Starspangledbanner vient de l’emporter sur 1000m et il a sûrement conservé ses bonnes dispositions pour qu’il soit aligné deux semaines après seulement. Il sera à nouveau piloté par l’apprenti Niven Marday mais aura 365m de plus à parcourir, sans compter qu’il n’est pas bien placé au départ. C’est la raison pour laquelle nous pensons que Polar Royale, qui bénéficie d’un meilleur numéro de corde par rapport à sa dernière sortie, peut suivre le meneur de près et le reprendre. Il s’est montré en net progrès à l’entraînement et on persiste à croire que sa première réussite est toute proche. Hunting Time est, lui, un cheval qu’on surveille depuis un moment. Il n’a pas mal fait lors de ses deux dernières courses et paraît avoir encore progressé. On retiendra qu’il est aligné dans une valeur nettement inférieure. Sa candidature doit de ce fait être prise au sérieux. Il sera le dark horse de cette épreuve.