Le Club Maurice Company (CMC) a organisé, hier au dojo de Beau-Bassin, le premier d’une série de quatre rassemblements, en vue de la participation mauricienne aux 9es Jeux des Iles de l’océan Indien qui se dérouleront à La Réunion du 1er au 9 août prochain. Un rassemblement organisé en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et qui, selon la formule proposée, n’a pas vraiment accroché. Ceux rencontrés sur place ont été du même avis et ont aussi qualifié d’ennuyant les trois heures passés à Beau-Bassin.
Le CMC et le MJS ont intérêt à revoir leur copie en ce qui concerne le rassemblement des athlètes formule 2015. Contrairement au passé où tous les présélectionnés étaient réunis sur une même plate-forme, cette fois, les organisateurs avaient décidé de faire autrement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils se sont complètement trompés en décidant de convoquer d’abord que cinq des 14 disciplines inscrites aux Jeux, à savoir le badminton, le judo, le handisports, le tennis de table et le tennis. Idem pour ce qui est de la nouvelle formule. Pour être honnête, il faut avouer que le rassemblement d’hier n’avait aucune saveur.
Cette rencontre – n’ayons pas peur de le dire –  était loin d’être vivante, car hormis les photos placardées d’un côté de l’assistance rappelant les moments forts des JIOI passés, les notes de musiques choisies étaient contrastantes avec l’objectif même de ce rassemblement qui était de faire monter l’ambiance et de consolider l’esprit d’équipe à un peu plus de cinq mois des Jeux. Aucun enthousiasme noté parmi ceux présents et encore moins de ferveur à la lecture des différents discours. On dira même qu’il y a eu trop de « cozé », plongeant l’assistance dans une certaine léthargie. Car hormis les discours officiels,  l’assistance a eu droit à…24 interventions des athlètes, entraîneurs et présidents des cinq disciplines confondues ! C’était trop. En revanche,  le court montage vidéo présenté avant et pendant la rencontre d’hier cadrait parfaitement avec l’esprit même d’un rassemblement de ce genre.
Pour en revenir à la journée d’hier, le président du CMC, Giandev Moteea, a fait remarquer que le dernier rassemblement se tiendra fin juillet avant le départ pour La Réunion. Selon lui, faire intervenir les athlètes, les dirigeants et entraîneurs était un exercice de communication. « La finalité c’est de mettre en avant tous les acteurs qui seront au-devant de la scène pendant les Jeux à La Réunion. L’idée est aussi de renforcer l’esprit d’équipe, afin d’avoir une sélection solidaire capable de ramener le maximum de médailles à ces Jeux », a-t-il dit. Giandev Moteea n’a pas manqué de souligner, en quelques occasions, les « gros efforts » consentis par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, pour soutenir la préparation des athlètes. « La présence du ministre à vos côtés se veut motivateur et vous (Ndlr : les athlètes) devez être fiers de cela », a-t-il indiqué.
Un comportement exemplaire exigé
Giandev Moteea a rappelé le gros travail entrepris par ses membres et lui pour trouver des sponsors, afin de réunir le budget requis pour la préparation. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont aidé jusqu’ici à cette levée de fonds, dont le principal partenaire, à savoir la Mauritius Commercial Bank, qui a contribué à la hauteur de Rs 5M. Le président du CMC a ajouté que le travail se poursuit et s’est dit confiant de pouvoir atteindre l’objectif fixé. Il s’est aussi réjoui que le CMC ait jusqu’ici soutenu dans la préparation des athlètes au niveau des diverses fédérations à travers leurs participations aux stages et compétitions de haut niveau.
Pour sa part, le ministre Yogida Sawminaden a rappelé aux athlètes et entraîneurs que le rassemblement d’hier marquait le début du compte-à-rebours en vue des Jeux. « Nous abordons la dernière ligne droite et il est extrêmement important de mettre les présélectionnés dans des conditions optimales. Nous sommes ici  pour consolider l’esprit d’équipe qui, je considère, est très important avant de nous rendre chez notre plus grand « ennemi » régional, soit La Réunion », a-t-il déclaré. Yogida Sawminaden a aussi salué la contribution des différents partenaires financiers, notamment la MCB. « La rencontre d’aujourd’hui (Ndlr : hier) est nécessaire, car elle permet une interaction. C’est l’occasion rêvée pour avoir les informations nécessaires autour de la préparation », a-t-il expliqué.
Pour conclure, le ministre de la Jeunesse et des Sports a rappelé aux athlètes et dirigeants présents qu’au-delà des performances sportives, il faudra faire preuve de discipline et d’un comportement exemplaire pendant ces Jeux. « Il faut que vous soyez de dignes représentants du pays à La Réunion », a-t-il avancé.