« Bokou proze finn ariv matirite. Mo kontan mo ankor pe koup riban inpe partou. » C’est en ces termes que le Premier ministre a commenté la performance de son gouvernement jusqu’ici.

« Le gouvernement continue d’avancer en mode “fast-track”. Nous faisons en sorte d’enlever les lourdeurs administratives pour moderniser le pays aussi rapidement que possible », a-t-il déclaré jeudi matin lors du lancement du Motor Vehicle Licence Online System à l’auditorium Octave Wiehe, Réduit.

« Nou pe met anplas enn system pou fasilit bann sitoyen. Nou pe met lankadreman neseser pou fer bann peiman ki sekirise ek ki dan lintere konsomater », a soutenu le chef du gouvernement. Il a dressé un parallèle entre cette initiative d’informatiser le règlement des frais des véhicules et le vote du National Payment System Bill à l’Assemblée nationale. Et d’ajouter qu’actuellement, 550 000 véhicules sont enregistrés à Maurice. « Paye enn deklarasyon par ou portab ek ou laptop li enn gran zafer. Ban e-services fasilite ou tach ek amelior ou konfor », a-t-il dit.

Selon lui, le gouvernement a pour objectif d’accélérer le processus de numérisation de la société mauricienne « afin que chaque personne puisse avoir droit à un accès rapide ». Il n’est, pour lui, « pas acceptable » que les citoyens perdent du temps dans des files d’attente en 2018. Et de souligner que ce projet de la NTA « démarre sur une base pilote de six mois » et sera disponible à tous les usagers de véhicule après cette période. « Sa system-la pa pou aret la. Nou pou fer lezot tip de tranzaksyon vinn koumsa », a-t-il annoncé. « Dimoun pou bizin familiariz zot ek teknolozi pou kapav vinn efisian ek avans pli vit », a affirmé le Premier ministre.

Selon lui, la population est témoin de « la révolution numérique » menée par son gouvernement dans plusieurs secteurs de l’économie. Il a cité entre autres le projet de Safe City qui, pour lui, « pou rann lavi dimounn pli trankil e kapav marse libreman dan lil » avec les 4 000 caméras de surveillance placées à travers le pays. Il a soutenu que « cela permettra aux forces de l’ordre d’agir rapidement sur le terrain pour veiller à la paix et l’ordre public ». Il a aussi pris comme exemple le projet de connecter les écoles à l’Internet et la distribution de tablettes aux élèves. L’informatique, selon Pravind Jugnauth, est déjà à l’agenda du judiciaire ainsi qu’aux services de l’aéroport en attendant un système de “e-Health” pour les données médicales des citoyens. Il a également annoncé un projet de Mauricloud, où les citoyens auront un “briefcase” virtuel avec des données personnelles disponibles. Et prévoit des concours informatiques et numériques dans 16 villages à travers le pays.

Intervenant, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a salué cette initiative de réduire les files d’attentes aux comptoirs de la National Transport Authority (NTA). Ce projet a conjointement été monté par le ministère de tutelle, la NTA et le ministère de la Technologie, de la Communication et de l’Innovation. « Pay deklarasyon, se enn parkour konbatan. Se sa ki nou finn anvi regle. NTA ena anviron 1 000 dimounn par zour ki vini », a-t-il déclaré. Et d’affirmer que les consultations vont bon train en ce qui concerne l’introduction d’un “cashless system” pour le projet Metro Express. « Ena enn delegasyon Singapour Corporation ki la pou sa. Lemond pe al dan enn optik konektivite », ajoute-t-il.

Le ministre Yogida Sawmynaden a mis l’accent sur l’importance qu’accorde le gouvernement à l’innovation et à l’informatique.