AFP

Les supporters du club de Leicester City déposaient fleurs et écharpes de football au King Power Stadium dimanche, bouleversés par le crash de l’hélicoptère du président du club, le Thaïlandais Vichai Srivaddhanaprabha, dont le décès a été confirmé par le club dimanche soir après près de 24 heures d’incertitudes.

Selon la police du Leicestershire, l’accident a fait quatre autre victimes, deux membres du staff du milliardaire et les deux pilotes de l’appareil.

Voix cassée, yeux embués, Kanti Patel, un supporter, confie n’avoir « pas réussi à dormir à cause de ça, parce que ça signifie beaucoup pour moi, (Vichai Srivaddhanaprabh) a beaucoup fait pour le club ».

« Je pense qu’il y a beaucoup de fans de Leicester à travers le monde – pas seulement à Leicester, mais dans le monde entier – qui seront dévastés », a aussi commenté à l’AFP Steve Walton, un autre supporter de Leicester City, bonnet bleu du club sur la tête.

Vichai Srivaddhanaprabha était très populaire auprès des supporters pour avoir fait passer Leicester du statut de club de deuxième division à celui de champion de la Premier League, en 2016.

Présent lors de ce « bon moment », Mahendra Mistri, 59 ans, est revenu dimanche pour partager aussi « les mauvais moments ».

Des dizaines de bouquets de fleurs, une photo de renard – l’emblème du club -, des écharpes bleues et blanches aux couleurs du club et une représentation du dieu hindou Ganesh avaient été déposés dimanche aux abords du stade.

Vichai Srivaddhanaprabha « nous a rendus grands, nous ne sommes plus un petit club », a souligné sur place Cathy Dann, 55 ans.

Les supporters, parfois venus en famille, se sont recueillis près des lieux du drame, certains en pleurs. Leur silence a été interrompu par les sirènes des services de secours et de pompiers.

Des hommages ont aussi été rendus lors de matchs de la Premier League dimanche.

« Membre de la famille »

L’hélicoptère s’est écrasé sur un parking situé près du stade peu après 20H30 (19H30 GMT) samedi soir, environ une heure après la fin du match de Premier League qui opposait Leicester à West Ham.

Lors des matches à domicile, Vichai Srivaddhanaprabha avait l’habitude de quitter le stade avec son hélicoptère, qui décollait du centre du terrain.

Les fans ont salué l’engagement du propriétaire envers son club et la générosité du Thaïlandais, qui a distribué des bières gratuites pour son anniversaire et fait un don de 2 millions de livres à un hôpital local.

Fervent bouddhiste, Vichai Srivaddhanaprabha a fait venir à plusieurs reprises à Leicester des moines thaïlandais chargés de bénir les joueurs, le stade. Il a aussi impliqué sa famille dans le club.

L’un de ses fils, Aiyawatt, surnommé « Top », est vice-président du club et un second, Apichet, est directeur exécutif.

Si certains supporters étaient trop bouleversés pour répondre aux questions des journalistes, d’autres ont souligné la différence entre le propriétaire du club et d’autres présidents de club de Premier League.

« Ils sont un peu comme des supporters, ils sont comme nous, ils croient dans le club et c’est pour ça, je suppose, que la plupart des gens sont ici aujourd’hui », a déclaré à l’AFP Manesh Mistri, un supporter de 20 ans.

« Ils ont instillé ce sens de la famille, pas seulement dans le club mais aussi dans la ville », a estimé Andrew Hulley, aumônier du club interrogé par l’AFP. Il a expliqué avoir beaucoup entendu le mot « famille » dans la bouche des fans: « Beaucoup ont dit qu’ils avaient l’impression de perdre un membre de leur famille ».

La nouvelle du drame a aussi fait réagir en Thaïlande. Vichai Srivaddhanaprabha est « une personne importante qui a élevé le niveau du football thaïlandais », a déclaré à l’AFP Apichart Jitratkavee, fan de Leicester City, interrogé sur un terrain de football dans le centre de Bangkok.

Un autre fan de foot, Nathavut Sirimontaporn, a estimé que le milliardaire « a apporté des choses au football thaïlandais », et en devenant président de Leicester City a fait « davantage connaître la Thaïlande ».