Tandis que d’autres s’activent pour nettoyer, astiquer, reboiser, d’autres coupent, coupent, et coupent encore. Dans la cour d’une école de Mahébourg, des arbres où les enfants s’abritaientt du soleil ardent du Sud ont été abattus.

Qu’importe la raison, ces arbres, qui ont vu passer devant eux des générations de petits Mahébourgeois, méritaient d’être épargnés. Un triste jour pour les écoliers, le personnel enseignant et non enseignant, comme en témoignent ces photos. A quand une politique pour encourager les responsables d’école à planter et à préserver le patrimoine naturel ?

L’exemple vient d’en haut après tout…