Le gouverneur de la Banque de Maurice (BoM) demeurera à la présidence de l’Association des Banques Centrales Africaines (AACB) pour encore quelque temps en attendant la tenue de la 38e réunion annuelle de l’association qui regroupe 35 banques centrales du continent.
C’est ce qui est ressorti de la réunion du bureau de l’AACB tenue jeudi au siège de la BoM Tower, à Port-Louis. Une réunion convoquée exceptionnellement du fait que la 38e assemblée annuelle de l’association, qui devait se tenir à Malabo, en Guinée Équatoriale, a été annulée en raison de l’épidémie d’Ébola prévalant en Afrique de l’Ouest. Rundheersing Bheenick, qui avait été élu président de l’AACB en août 2013, aurait dû, « dans des circonstances normales », passer le témoin à Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC). Mais la décision a été reportée en attendant que la réunion annuelle soit fixée à nouveau.
La Banque de Maurice indique qu’en tant que président de l’AACB, Rundheersing Bheenick a voulu donner une nouvelle impulsion aux réunions de l’association, proposant une politique d’ouverture quant aux délibérations du bureau. Le gouverneur de la BoM a effectivement prôné la participation de professionnels et personnalités externes aux délibérations du comité en question afin que les membres puissent avoir une perspective plus équilibrée des enjeux tout en contribuant à la promotion de l’image de l’AACB au niveau international.
La Community of African Banking Supervisors (CABS), qui est un sous-comité de l’AACB, a également bénéficié d’un coup de pouce en prenant appui sur le rehaussement de ses capacités technologiques. Une bibliothèque virtuelle a ainsi été créée avec le soutien technique de Making Finance Work for Africa et GIZ. On annonce que l’AACB compte rendre opérationnels bientôt deux comités de travail sur la gestion des crises et la résolution des confits ainsi que sur la surveillance des activités transfrontalières. Ces deux comités seront présidés respectivement par les banques centrales du Nigeria et de l’Afrique du Sud.
Lors de sa réunion à la BoM Tower, le bureau de l’AACB s’est aussi penché sur les programmes de travail de son secrétariat et de la CABS pour 2015. Des représentants de la Banque mondiale et de GIZ (un fournisseur de services allemand) ont fait une présentation sur les opérations bancaires transfrontalières en Afrique subsaharienne. Le gouverneur de la BoM a situé le rôle du secrétariat de l’AACB dans la consolidation des liens avec des organisations régionales en vue de faire avancer le processus d’intégration économique dans la région.