Le département de Health and Safety du ministère de la Santé avait entamé des poursuites contre Original Confection après qu’un employé a eu la colonne vertébrale fracturée par une porte lui étant tombée dessus. La magistrate Ratna Seetohul-Toolsee a trouvé que l’entreprise avait fait preuve de négligence car elle n’avait pas pris les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ses employés.
Original Confection avait plaidé non coupable à la charge retenue contre elle. Les faits remontent au 16 septembre 2010. Speville Jean Diomesnil, qui travaillait dans la section de teinture, et ses collègues avaient décidé d’ouvrir une porte car il faisait chaud. Ils étaient cinq personnes à pousser la porte pour l’ouvrir quand celle-ci est sortie de ses rails et est tombée sur Speville Jean Diomesnil, qui a eu la colonne vertébrale fracturée. La direction avait soutenu qu’elle n’avait jamais reçu de doléances au sujet de cette porte et qu’il n’y avait jamais eu d’accident. En cour, le Factory Manager a soutenu que suite à cet accident, une enquête interne a été initiée, indiquant que c’est quand les employés ont essayé de pousser la porte qu’elle est tombée. C’est peut-être la pression exercée par plusieurs personnes sur la porte qui a fait qu’elle est sortie de ses rails, ou alors un objet  aurait pu la bloquer, dit-il. Après l’accident, la direction a pris l’initiative de sécuriser les rails de cette porte. En octobre 2010, une nouvelle porte a été installée et des précautions ont été prises afin de l’empêcher de sortir facilement des rails.
La magistrate Ratna Seetohul-Toolsee a cependant trouvé la compagnie coupable de négligence. Celle-ci étant située près de la mer, la direction aurait dû prendre les précautions nécessaires pour le maintien régulier afin d’éviter la rouille. « Taking into account that the door was not only rusted and poorly greased but it was also massive weighing 500 kg , it can be envisaged that such a door required more force to be moved than an equally massive but well maintained door. Even if it is conceded that additional force would then be required to roll the door on the rollers, the main cause of the accident cannot be overlooked and this was the absence of a retaining rail at the top », a fait ressortir la magistrate. La sentence sera connue ultérieurement.